> INEGALITES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE.. > Inégalités territoriales : la Seine-Saint-Denis > L’Etat prêt à prendre en charge le versement du RSA en Seine-Saint-Denis en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’Etat prêt à prendre en charge le versement du RSA en Seine-Saint-Denis en raison de « difficultés sociales exceptionnelles" (Le Monde)

10 novembre 2020 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’Etat prêt à prendre en charge le versement du RSA en Seine-Saint-Denis en raison de « difficultés sociales exceptionnelles »
Le département le plus pauvre de la France métropolitaine se porte volontaire pour une « renationalisation » du revenu de solidarité active.

Pour le département de la Seine-Saint-Denis, le plus pauvre de la France métropolitaine, c’est « une première victoire », estime le président (Parti socialiste, PS) du conseil départemental, Stéphane Troussel. Dans un courrier adressé aux élus de la Seine-Saint-Denis, le 23 octobre, dont Le Monde a pu prendre connaissance, le premier ministre, Jean Castex, « reconnaît les difficultés sociales exceptionnelles auxquelles est confronté le département ». A ce titre, il se dit prêt à y expérimenter une recentralisation du financement du revenu de solidarité active (RSA).

Même si, dans sa lettre, le chef du gouvernement ne fixe pas d’échéance précise, M. Troussel semble considérer, dans un courrier en retour, que cette expérimentation pourrait entrer en vigueur à partir du 1er janvier 2022. « Je donne mandat à la direction générale du département pour y travailler avec les services de l’Etat », précise le président du conseil départemental dans sa réponse datée du 5 novembre, dont Le Monde a également pris connaissance.

Extrait de lemonde.fr du 09.11.20

 

Voir la sous-rubrique Inégalités territoriales : la Seine-Saint-Denis

Répondre à cet article