> INEGALITES SCOL., MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Pauvreté, Aide sociale > Pauvreté, Aide sociale (Textes officiels et Déclarations gouvern.) > Lutte contre la pauvreté : Olivier Noblecourt quitte ses fonctions de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Lutte contre la pauvreté : Olivier Noblecourt quitte ses fonctions de délégué interministériel et est remplacé à titre intérimaire par Vincent Reymond (ToutEduc)

8 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Lutte contre la pauvreté : Olivier Noblecourt quitte ses fonctions

Olivier Noblecourt quitte ses fonctions de délégué interministériel en charge de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, annonce le ministère des Solidarités et de la Santé, sans donner d’indication sur les causes de ce départ (pour se présenter à la mairie de Grenoble, ndlr), mais non sans lui rendre hommage. Agnès Buzyn et Christelle Dubos "tiennent à saluer l’ampleur du travail accompli depuis plus de deux ans" et évoquent "la détermination et la mobilisation permanente du délégué interministériel".

Vincent Reymond, secrétaire général de la délégation interministérielle est nommé délégué interministériel par intérim. Il devra notamment "mener à bien les chantiers prioritaires de l’année 2020 : montée en puissance des conventions de lutte contre la pauvreté et d’accès à l’emploi avec les départements, élargissement de la contractualisation avec les métropoles et les conseils régionaux, poursuite des concertations sur le service public de l’insertion et le revenu universel d’activité, lancement des plans de formation continue des travailleurs sociaux et des professionnels de l’accueil du jeune enfant, ou encore déploiement de l’obligation de formation jusqu’à 18 ans à partir du premier septembre 2020".

Olivier Noblecourt a notamment été adjoint au maire de Grenoble Michel Destot, en charge de l’action sociale et vice-président du CCAS, ainsi que président du groupe de travail Petite enfance du think tank Terra Nova. En 2014, il avait rejoint le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre des droits des Femmes, de la Ville, de la Jeunesse et des Sports. Il l’avait suivie à l’Education nationale comme conseiller puis directeur de cabinet.

Extrait de touteduc.fr du 06.01.20

Répondre à cet article