> INEGALITES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE.. > Illettrisme des adultes > Signature d’un partenariat entre George Pau-Langevin, ministre des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Signature d’un partenariat entre George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, et Marie-Thérèse Geffroy, présidente de l’ALNCI, pour lutter contre l’illettrisme à Mayotte et à Tahiti

12 octobre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

George Pau-Langevin et Marie-Thérèse Geffroy, la présidente de l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme ont signé un partenariat. [...]

Les objectifs du partenariat pour Mayotte est double : d’abord améliorer les conditions d’accompagnement, ensuite réduire le nombre de Mahorais illettrés. George Pau-Langevin a mis l’accent sur l’importance de la mobilisation des acteurs publics ainsi que des partenaires sociaux et des entreprises.[...]

Extrait de info.re du 10.10.15 : Lutte contre l’illettrisme : les objectifs du ministère des Outre-mer pour Mayotte

 

Voir aussi tahiti-infos.com du 14.10.15 : Le ministère des Outre-mer s’engage contre l’illettrisme

 

Signature d’un convention Ministère des Outre-mer et l’ANLCI à Paris, le mardi 6 octobre 2015
Le ministère des Outre-mer s’engage contre l’illettrisme

La ministre des Outre-mer, George Pau-Langevin et madame Marie-Thérèse Geffroy, présidente de l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme (ANLCI) ont signé ce mardi 6 octobre une convention de partenariat.

La situation de l’illettrisme est préoccupante sur l’ensemble de notre territoire. Elle l’est avec une acuité particulière dans les territoires d’Outre-mer. En 2012, cette situation concernait 7% de nos compatriotes de l’hexagone soit près de deux millions et demi d’hommes et de femmes. Dans les départements d’Outre-mer, cette proportion peut-être deux à trois fois plus élevée.

La convention signée avec l’ANLCI s’articule autour de deux axes :
1- la mesure de l’illettrisme et sa gouvernance
2- la prévention et la lutte contre l’illettrisme
L’ensemble des mesures qui seront déployées va permettre d’améliorer les conditions d’accompagnement et de réduire de manière significative le nombre de jeunes et d’adultes ultramarins en situation d’illettrisme.
La ministre a beaucoup insisté sur l’importance de la mobilisation collective de tous les acteurs publics ainsi que des partenaires sociaux et des entreprises. Elle a également mis l’accent sur l’importance de la prévention, sur l’innovation et sur l’expérimentation qui permettent par des outils pédagogiques performants de favoriser et d’optimiser le transfert de connaissances.
La convention signée ce jour concrétise l’action du ministère en matière de politique de lutte contre l’illettrisme et s’inscrit dans le cadre des priorités nationales engagées par le Gouvernement.

Extrait de anlci.gouv.fr du 07.10.15 : Signature d’une convention

Répondre à cet article