> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Climat scolaire, Harcèlement > Médiateur scolaire et APS (Climat scolaire) > Témoignage d’une APS : "Si je joue au flic, c’est cuit ! Il s’agit surtout (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Témoignage d’une APS : "Si je joue au flic, c’est cuit ! Il s’agit surtout d’écouter les élèves"

23 octobre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Créés par Vincent Peillon pour prévenir les violences scolaires, ces nouveaux agents font leurs grands débuts. Reportage.

[...] Médiateur, flic ou vigile : les APS n’échappent pas aux représentations et aux rumeurs depuis l’annonce du ministre. Répartis depuis le 1er octobre dans des établissements jugés sensibles, ils s’attardent à dissiper le flou sur leurs missions. Et soignent leur image tant le mot "sécurité" peut faire peur dans le milieu scolaire.

Ni un surveillant, ni un CPE

Pas flic donc. Mais l’intitulé de sa profession laisse peut laisser sceptique. "Ce poste était-il vraiment indispensable ? On aurait pu recruter plus de Conseiller principaux d’éducation (CPE), renforcer la vie scolaire, mettre des assistantes sociales à temps plein", critique François Martin, du Syndicat national des enseignants du second degré (Snes). Danielle Seba balaye l’argument et précise sa mission : "Concrètement, cela signifie prendre le temps d’écouter les élèves quand les profs ou les CPE ne l’ont pas". Elle n’aura aucun rôle répressif : les punitions restent l’apanage de la direction. Pas question non plus de noter les retards, comme un surveillant.

Extrait de nouvelobs.com du 19.10.12 : Un nouveau dans la cour : l’assistant de prévention et de sécurité

 

Note du Quotidien des ZEP : Des APS sont -ils nommés aussi en ECLAIR ? Oui, dans les Bouches-du-Rhône par exemple

Dans ce cas, comment se fait l’articulation de leur mission avec celle des préfets des études ?
Des témoignages (même anonymes) de lecteurs seront les bienvenus.

Répondre à cet article