> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIE (généralités) > Collectif Ecole : "Changer de cap, Donner toute sa chance à l’école. Treize (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Collectif Ecole : "Changer de cap, Donner toute sa chance à l’école. Treize transformations nécessaires et possibles", Chronique sociale, 2011, 92 p., 5 €

18 août 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans un autre registre, mais avec la même veine d’interpellation que le « Indignez-vous ! » de Stéphane Hessel, ce livre en format de poche, de 96 pages, reprend et amplifie la Lettre ouverte du Collectif Ecole changer de cap qui avait navigué avec un vif succès sur Internet, fin 2010.
Élargie de dix à treize propositions, elle nous revient sur papier, enrichie des échanges fructueux qu’elle a suscités. Elle est notamment accompagnée du texte princeps d’Edgar Morin, les Sept Savoirs pour l’éducation du futur, et de l’interrogation d’Armen Tarpinian sur les finalités et les valeurs de l’école « Le désir d’apprendre et la joie d’enseigner ».

On y lira, signée du Collectif, la réflexion bien venue, intitulée Souffrances à l’école et conscience politique. L’arbre qui révèle la forêt... . Il nous présente également un large panorama de Ressources utiles qui démontre le riche terreau dans lequel ces propositions s’enracinent. Cette « Lettre-Livre » nous dit Edgar Morin, « le facteur devrait la glisser dans la boîte aux lettres de toutes et de tous...notamment des jeunes et futurs enseignants... ». J’ai pu concrètement le constater : c’est un bonheur de la recevoir ! Le découragement qui parfois gagne par bouffées les formateurs-réformateurs de l’école, ici s’estompe : le regard sur les possibles de l’école se raffermit. Le diagnostic est pénétrant, les chemins indiqués praticables.

Soulignons que ces propositions, pour fondamentales qu’elles soient, ne se veulent pas exhaustives, et s’inscrivent dans la complexité des facteurs en jeu. Ce qui appelle des transformations également nécessaires de structures et de fonctionnement de l’école comme celles, auxquelles le le Collectif souscrit, proposées par le "Réseau Français des Villes Éducatrices" L’Appel de Bobigny.

Edgar Morin salue la persévérance d’un travail de coopération – qui n’allait pas de soi – entre quinze réseaux de professionnels et plus encore de personnalités engagées dans ce très long combat pour une « école lucide et heureuse ». Il nous en livre la clé : « Aussi faut-il se réjouir de ce message et saluer les personnes qui le portent sans naïveté mais avec constance et conviction. Il traduit l’expérience éprouvée de chercheurs et praticiens de terrain qui ont su confronter et synthétiser leurs apports théoriques et pratiques, et s’enrichir mutuellement. Cela grâce au fil anthropologique qui relie leurs recherches et pratiques : le désir de refonder l’humanisme à partir d’une réforme salutaire de la pensée et du savoir-être.

Extrait du site ecolechanger decap.net Changer de cap

 

Le résumé des 13 contributions

Le sommaire

La présentation par le "Café pédagogique" du 15.08.11

Coopération et compétition
Ce thème rappelle le titre de la journée OZP du 21 mai 2011 : "Concurrence, compétition ou coopération ? Quel avenir pour les ZEP 30 ans après ?" (39 p.)

 

Note du QdZ : Ce plaidoyer collectif semble assez éloigné des thèmes traités habituellement par notre site et ne fait guère de place aux concepts de territoire défavorisé et de politique compensatoire.
Il nous paru cependant intéressant de le signaler car il fait apparaitre une dimension psycho-sociale, éthique et humaniste qui est rarement présente dans l’éducation prioritaire.
Sur ce point également, voir la conclusion de l’exposé de Françoise Lorcerie sur l’école inclusive lors de la Journée OZP 2011 : "Ce que l’idée d’éducation inclusive apporte donc, c’est l’énoncé d’une visée éthique
pour l’école, ce qui manque terriblement à l’école française aujourd’hui."

Répondre à cet article