> INEGALITES : Mixité sociale, Pauvreté, Ethnicité… > Pauvreté, Aide sociale > Pauvreté, Aide sociale (Dossiers et Guides) > L’école, les collectivités et les enfants face à grande pauvreté (un dossier du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’école, les collectivités et les enfants face à grande pauvreté (un dossier du Monde)

9 septembre

L’école au défi de la grande pauvreté : « Je n’avais jamais vu des lycéens mettre de côté de la nourriture pour les copains »
L’inflation et la crise énergétique inquiètent les acteurs de l’éducation, qui redoutent une augmentation du nombre d’élèves en grande difficulté sociale. D’autant que l’institution scolaire peine parfois à détecter les signes de précarité.
Par Violaine Morin

Il y a celle qui a commandé un lit pour une élève sur Leboncoin, il y a les habitués de la paire de baskets achetée en urgence sur les fonds sociaux de l’établissement, il y a ceux qui savent détecter l’enfant qui ne s’est pas lavé, n’a pas mangé, n’a pas dormi. Après une rentrée placée sous le signe de l’inflation et de la crise énergétique, les enseignants et personnels de l’éducation habitués à accompagner les familles les plus démunies s’inquiètent. Seront-elles plus nombreuses à avoir besoin d’aide cet hiver ? Celles qui sont fragilisées depuis la crise sanitaire auront-elles encore plus de difficultés qu’avant ? [...]

Extrait de lemonde.fr du 08.09.22

 

La pauvreté, une inquiétude qui monte chez les enfants
Selon le dernier baromètre de la pauvreté et de la précarité réalisé par Ipsos pour le Secours populaire, un nombre croissant d’enfants déclare connaître des personnes pauvres, au sein de leur famille ou à l’école. Une minorité, mais qui augmente, déclare être elle-même touchée.
Par Violaine Morin

Les enfants sont 66 % à considérer qu’il y a (soit un peu, soit beaucoup) d’élèves pauvres dans leurs écoles, et 50 % d’entre eux trouvent qu’il y a beaucoup de personnes pauvres en France. Ces chiffres sont le résultat du baromètre de la pauvreté et de la précarité réalisé par Ipsos pour le Secours populaire et diffusé chaque mois de septembre. Une partie de l’étude est consacrée à des répondants adultes, mais le baromètre suit également la perception de la pauvreté chez les enfants « depuis dix ans », rappelle Henriette Steinberg, la secrétaire générale du Secours populaire. [...]

Extrait de lemonde.fr du 08.09.22

Répondre à cet article