> POLITIQUE DE LA VILLE > SNU, Service civique, Réserve citoyenne > SNU : - Emmanuel Macron demande "davantage" à l’armée - Pap Ndiaye veut (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

SNU : - Emmanuel Macron demande "davantage" à l’armée - Pap Ndiaye veut réfléchir à une "une meilleure organisation" - Le Canard Enchaîné dénonce "une « colo » hors de prix"

18 juillet

Emmanuel Macron réclame à l’armée de développer « davantage » le Service national universel
Le président de la République a lancé le Service national universel (SNU) en 2019, mais cette mesure est loin de faire l’unanimité dans l’armée et chez les syndicats lycéens.

Emmanuel Macron avait fait du Service national universel (SNU) une de ses promesses lors de la dernière campagne présidentielle. Mais celle-ci a du mal à se concrétiser comme il l’espérait. Mercredi, lors d’une prise de parole au ministère des armées précédant le traditionnel défilé du 14-Juillet, le président de la République a appelé l’armée à « faire davantage » pour développer le SNU, relaie l’AFP. Pour le chef de l’Etat, ce dispositif de formation est une véritable « chance pour les jeunes » qui doit être confiée et gérée par l’armée.

Un moyen de « retrouver le sel de son histoire »
Le chef de l’Etat s’est donc montré très clair mercredi en s’adressant à ses forces armées. « Je vous demande de faire davantage en donnant à nos réserves une nouvelle ambition et en investissant plus et mieux le grand projet de SNU que je porte. » Emmanuel Macron a tenu à préciser que cette mesure n’avait pas pour but de « militariser la jeunesse », ni « la société » mais qu’il s’agissait pour la nation de « retrouver le sel de son histoire (et) son sens profond ». « La République a besoin que vous fassiez davantage. »

Extrait de lejdd.fr du 14.07.22

 

SNU : Pap Ndiyae évoque nécessité de réfléchir à une meilleure organisation

"Je ne vois pas ce qu’il y a de militaire dans les activités qui sont proposées aux jeunes" lors du Service national universel, a déclaré le ministre de l’Éducation nationale ce mercredi lors d’une audition au Sénat.
Le ministre de l’Éducation nationale Pap Ndiaye a évoqué la nécessité de "réfléchir très sérieusement" à une "meilleure organisation" du Service national universel (SNU), ce mercredi lors d’une première audition au Sénat.

"Nous avons des difficultés d’organisation relative au SNU, un certain nombre de points nous sont remontés. Nous devons donc réfléchir très sérieusement à une meilleure organisation car à différents degrés, les choses ne fonctionnent pas comme nous le souhaitons", a consenti le ministre.

"Les Armées participent déjà au SNU"
Lors du remaniement début juillet, Sarah El Haïry a été nommée secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et du SNU, sous l’autorité du ministre de l’Éducation nationale, mais aussi de la Défense.

Extrait de bfmtv.com du 14.07.22

 

Sur twitter

Extrait de twitter.com/octavegreard du 13.07.22

Répondre à cet article