> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > RYTHMES scolaires, Org. temps scol. (gr 5) > Rythmes scolaires (Déclarations gouvernementales) > Rythmes scolaires : une réforme "irréversible" (F. Hollande), dont "personne (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Rythmes scolaires : une réforme "irréversible" (F. Hollande), dont "personne ne remet en cause l’application" (F. Baroin)

3 juin 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Rythmes scolaires : une réforme "irréversible" (F. Hollande), dont "personne ne remet en cause l’application" (F. Baroin)

Le président de la République a voulu "terminer par l’école" son discours devant le congrès des maires, hier 2 juin, parce que "l’école, c’est ce qui nous unit", et ce qui nous fait comprendre que nous pouvons "réussir notre vie sans pour autant écraser l’autre, oublier le pays qui nous a formés".

François Hollande évoque l’importance de l’école pour les villages, car, "quand il n’y a plus le cri des enfants, il s’est perdu quelque chose",il rappelle la création de 60 000 postes, et la priorité donnée au primaire, mais souligne aussi l’importance des regroupements intercommunaux auxquels "il a fallu inciter", et "cela n’a pas été facile". Il a connu des élus "qui ont fait toutes les résistances jusqu’au jour où leur école a fermé".

Accéder aux crédits des CAF

Il en vient à la réforme des rythmes scolaires et à qu’elle a engendré comme coût. "Et c’est vrai, ce qu’a fait l’État, pas suffisamment, près de 400 millions d’euros [F. Baroin, président de l’AMF vient de citer le chiffre le 650 M€]. Néanmoins, et nous allons ajouter ce qui doit l’être pour que vous puissiez accéder davantage aux crédits des CAF puisque c’est parfois difficile d’obtenir l’abondement. Tout sera abondé comme il a été prévu."

Il ajoute : "Cette réforme qui a fait l’objet de tant de débats ici même, aujourd’hui elle est irréversible. Elle est irrémédiable. [F. Baroin vient d’affirmer que "plus personne ici ne remet en cause l’application de ce dispositif"]. Et bon courage à ceux qui voudraient la remettre en cause, pour la qualité de l’enseignement et pour les activités extrascolaires ! Alors si on peut améliorer les choses on le fera. Mais on le fera ensemble. Et ce sera une des fiertés que nous avons pu porter ensemble : permettre à ces enfants de France d’être davantage accompagnés et d’avoir un peu plus d’heures de classe parce que c’est comme cela qu’on peut élever et qualifier la jeunesse de France."

Extrait de touteduc.fr du 03.06.16 : Rythmes scolaires : une réforme "irréversible" (F. Hollande), dont "personne ne remet en cause l’application" (F. Baroin)

Répondre à cet article