> VI- PÉDAGOGIE(S) (Innovation et CNR, Disciplines, Espaces, ACTIONS LOCALES) > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales A L’ECOLE > Ecole (Lien Ecole-quartier, Patrimoine) > Dans le cadre de l’opération « Les enfants du patrimoine", des élèves des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dans le cadre de l’opération « Les enfants du patrimoine", des élèves des écoles prioritaires Jean Jaurès d’Auberviliers et Robespierre de Saint-Denis en visite à Matignon

20 octobre 2022

Des élèves de la Seine-Saint-Denis en visite à Matignon

Les journées européennes du patrimoine avaient lieu cette année durant le week-end du 17 et 18 septembre 2022. Comme à l’accoutumée, le vendredi qui précède ces journées était dédié à la découverte des sites patrimoniaux par les plus jeunes au travers de l’opération « Les enfants du patrimoine ».

Soutenue localement par les conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de chaque département, en Seine-Saint-Denis l’opération proposait aux élèves du 1er et du 2nd degré la découverte d’une quinzaine de sites.

De sites patrimoniaux majeurs, telles les archives nationales de Pierrefitte ou la Basilique de Saint-Denis, à des sites industriels, comme le musée des poudres et de l’armement de Vaujours ou La Fabrique du métro de Saint-Ouen, en passant par des découvertes plus bucoliques, les Murs à pêches de Montreuil ou encore la cité jardin de Stains, les propositions faites aux classes de la Seine-Saint-Denis pour découvrir leur patrimoine étaient riches et diverses.

Toutefois, une proposition toute particulière est venue se glisser dans cette édition 2022 des "Enfants du patrimoine" : une invitation adressée aux élèves de la Seine-Saint-Denis pour venir découvrir un joyau du 18e siècle, l’hôtel de Matignon situé dans le 7e arrondissement de Paris et résidence de la Première ministre.

En quelques jours, les élèves de CM1-CM2 des écoles [REP+] Jean Jaurès d’Aubervilliers et [REP] Robespierre de Saint-Denis, ainsi que ceux d’une classe du collège Louis Pasteur de Villemomble étaient parés pour une visite quelque peu hors norme.

Louise Boisson, cheffe de la section patrimoine de l’hôtel de Matignon, a accueilli les élèves pour une visite pleine de découvertes et de surprises.

Dans la cour d’honneur, les élèves ont pu découvrir, au-delà de l’architecture classique de l’hôtel de Matignon, la solennelle retenue des gardes républicains et les trépidantes allées et venues des cortèges officiels. Après avoir passé le vestibule, une petite pose photo souvenir dans l’escalier d’honneur s’imposait. Jusque-là rien que de très conventionnel pour une visite de la sorte.

Quelques degrés plus haut, les élèves se sont retrouvés dans une antichambre où la conférencière leur a décrit par le détail les lambris « régence ». Un élève, à l’arrière du groupe, a alors amorcé une conversation avec un garde républicain : « Pourquoi vous avez des médailles ? », un autre a poursuivi : « Vous avez une arme ? » et un troisième : « Pourquoi avez-vous un uniforme ? ». Le garde républicain aurait pu envisager un repli stratégique lui évitant de répondre à tous ces élèves mais fort de l’intérêt porté à son uniforme une chaleureuse et amicale conversation s’est engagée durant une dizaine de minutes pour le plus grand plaisir de tous.

Par la suite, c’est un cadre de travail peu commun qui s’est offert à la curiosité des élèves, celui du bureau de la Première ministre, ouvert à la visite pour l’occasion. Plus tard, les élèves de l’école Robespierre ont pu avoir la surprise de rencontrer la Première ministre en personne, madame Élisabeth Borne, sur le perron de l’hôtel.

La visite s’est poursuivie dans la salle du Conseil où, devant la magistrale table de travail un élève a suggéré, : « Pourquoi ne pas mettre nos bureaux ensemble dans la classe ? ». Une proposition toute pédagogique qui montrait que la visite donnait à penser aux jeunes citoyens.

Pour finir, les jardins exceptionnels - les plus vastes jardins privés de la capitale – se sont offerts aux déambulations des élèves qui ont été attirés comme par des aimants par deux paisibles moutons mérinos attablés au grand parterre de l’hôtel de Matignon.

Après avoir chaleureusement remercié la conférencière, les élèves sont repartis – qui à Saint-Denis, qui à Aubervilliers, qui à Villemomble – avec le souvenir que ce patrimoine tout républicain faisait partie de leur histoire personnelle.

[Extrait de desden93.ac-creteil.fr du 04.10.22-<http://www.dsden93.ac-creteil.fr/spip/spip.php?article8740]

Répondre à cet article