> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Devoirs à la maison et Enseignement à distance > Continuité pédagogique : de nombreux enseignants en éducation prioritaire ont (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Continuité pédagogique : de nombreux enseignants en éducation prioritaire ont répondu à l’appel à témoins de "20 minutes" sur le décrochage des élèves

31 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Coronavirus : « Je suis sans aucune nouvelle d’une douzaine d’entre eux »… Les profs craignent que des élèves décrochent
EDUCATION Jean-Michel Blanquer a estimé mardi qu’« entre 5 et 8 % des élèves » ont été « perdus » par leurs professeurs, qui ne peuvent pas les joindre

[...] Depuis la mise en place de l’enseignement à distance, certains élèves sont aux abonnés absents. Comme le constate Maya, enseignante en élémentaire à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), qui a répondu à notre appel à témoins : « Je n’ai de nouvelles que de 7 élèves sur 23 ». La situation est encore pire pour Sarah, qui enseigne dans un quartier difficile près de Sarcelles (Val-d’Oise) : « Sur mes 150 élèves, il n’y a qu’une petite vingtaine qui rend les devoirs ». Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a estimé mardi sur Cnews qu’« entre 5 et 8 % des élèves » ont été « perdus » par leurs professeurs, qui ne peuvent pas les joindre

[...] « La majorité des élèves n’a pas d’ordinateur et travaille avec un smartphone »
Alors pour tenter de garder le lien avec ces élèves, les profs font feu de tout bois. Comme Xavier, enseignant de Segpa en ZEP : « J’appelle chaque famille, 3 à 5 fois par jour, pour expliquer les demandes et pour motiver les jeunes ». Idem pour Mélanie, professeur des écoles en REP : « J’ai réussi à contacter mes 24 élèves, par des biais différents. J’ai dû même appeler le voisin d’un de mes élèves ! », explique-t-elle.

Si certains enfants restent en dehors des radars, c’est parfois parce qu’ils n’ont pas d’ordinateur à la maison ou pas de connexion internet, comme l’observe Emmanuel, CPE dans un collège francilien en REP + (Réseau d’éducation prioritaire renforcé) : « Si notre ministre parle de 5 % d’élèves éloignés du numérique, ce chiffre monte à plus de 9 % pour notre établissement, soit 50 élèves. Et pour ceux ayant un accès à Internet, 34 % le font depuis un smartphone, 11 % utilisent l’ordinateur de leurs parents qui sont souvent en télétravail , et 21 % partagent un ordinateur avec plusieurs frères et sœurs, qui doivent également suivre leurs cours à distance ». [...]

Extrait de 20minutes.fr du 30.03.20

Répondre à cet article