> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Climat ) > B* Climat scolaire : médiation par les pairs au collège REP+ Ampère et dans (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Climat scolaire : médiation par les pairs au collège REP+ Ampère et dans les écoles REP+ Langevin et Wallon d’Arles

23 septembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

DOCUMENT PREPARATOIRE A LA CREATION D’UNE FICHE EXPERITHEQUE

Mieux vivre ensemble à l’école
Formation des élèves et des professionnels de l’école aux compétences psychosociale et à la gestion de conflits.

Plus-value de l’action
Cette action forme des élèves à développer leurs compétences psychosociales afin de mieux gérer les relations et les conflits au sein de l’école dans le but d’améliorer le climat scolaire.
Cette action implique également la communauté éducative, formée à accompagner les élèves dans cette démarche.

Constat à l’origine de l’action
Les élèves concernés par l’action sont ceux scolarisés dans le réseau REP +, au collège Ampère et dans les écoles [REP+] Henri Wallon et Paul Langevin d’Arles. Ils ont des difficultés importantes à résoudre leurs conflits sans faire appel à de la violence verbale, psychologique ou physique. Les adultes gèrent énormément de petits conflits pouvant parfois dégénérés. Ces enfants manquent de savoirs langagiers pour exprimer leurs émotions et leurs besoins. Ils ont également peu de compétences relationnelles leur permettant d’aborder l’autre et de communiquer de manière sereine.

Objectifs
Les objectifs, à travers la présence de médiateurs et l’introduction d’un mode de communication non-violent dans les établissements, sont :
• responsabiliser les élèves dans l’amélioration du climat scolaire
• développer les aptitudes à l’écoute, à l’empathie
• apprendre à reconnaître et exprimer des émotions
• diminuer les insultes, les violences physiques, les intimidations
• permettre la collaboration entre élèves et communauté éducative sur ces thématiques du mieux vivre ensemble

Description de l’action
La formation consiste à proposer à des élèves de devenir médiateurs de conflits pour leurs camarades. Identifiés comme tels dans les cours de récréation, ils peuvent être sollicités par leurs pairs pour aider à résoudre les conflits qui ne nécessitent pas l’intervention des adultes (les bagarres par exemple restent du ressort des adultes).
1) La présentation
Une présentation de la formation est faite à tous les élèves concernés afin que les élèves volontaires se manifestent.
2) La formation
Dans chaque établissement, un groupe d’élèves volontaires est formé à développer leurs compétences psychosociales. Dans un deuxième temps ceux d’entre-eux qui le souhaitent seront formés à la médiation entre pairs. Cette formation a lieu sur un temps péri-scolaire.
Dans le cadre du réseau REP+, les adultes (enseignants, CPE, assistants d’éducation) reçoivent également une formation sur les modalités de la médiation entre pairs. Cette phase est indispensable à la mise en œuvre de médiations dans les établissements.
3) Sensibilisation des élèves
Une fois la formation des médiateurs terminées, les élèves des établissements reçoivent une information dans les classes présentant ce dispositif et ses modalités. Cette sensibilisation peut prendre diverses formes (pièce de théâtre, film, explications…)
4) Mise en place
Une fois les élèves médiateurs diplômés, des binômes sont constitués. Ils interviennent dans les cours de récréation afin d’effectuer des médiations. Dans un premier temps, ces médiations se déroulent en présence d’un adulte formé, témoin et soutien en cas de difficultés.
A terme, les élèves seront suffisamment autonomes pour réaliser la plupart des médiations sans adultes. Les élèves restent en lien avec les adultes formés pour une supervision régulière.

Modalités de mise en œuvre
- La formation des élèves s’effectue à raison de 10 séances d’ 1 heure 30. Elle est basée sur le volontariat et se déroule en dehors de heures de classe en élémentaire et au collège.
Elle est complétée par un accompagnement par un adulte formé lors des premières médiations dans les cours de récréation.
- La formation des adultes se fait dans le cadre du réseau REP+. Elle est organisée par la coordonnatrice du réseau.
La première partie de l’année est consacrée à la formation des enfants et des adultes, la deuxième à la mise en place du dispositif. A partir de l’année n+1, le dispositif pourra être actif dès les premières semaines de la rentrée.
Les médiations ont lieu dans un espace réservé et identifié, dans lequel la parole peut rester confidentielle. Un adulte formé, référent, est disponible pour accompagner les élèves si besoin.
- La sensibilisation dans les classes est associée à un travail en lien avec l’enseignement moral et civique. La technique du message-clair peut être apprise dans les classes.

Nombre d’élèves et niveau(x) concerné(s)
Toutes les classes de Cycle 3 des deux écoles et toutes les sixièmes et cinquièmes du collège sont concernées.
Les enfants qui suivent la formation sont une trentaine (une dizaine dans chaque école et au collège)
Année scolaire de 1ère mise en œuvre : 2015-2016
Durée prévue (comprenant une reconduction éventuelle) : trois ans

Présentation synthétique de l’action.
Deux écoles et le collège Ampère d’Arles (réseau REP+) mettent en place une formation aux compétences psychosociales et un dispositif de médiation entre pairs dans leurs cours de récréation. Il s’agit de proposer à des élèves volontaires de devenir médiateurs de conflits pour leurs camarades. Identifiés comme tels, ils peuvent être sollicités par leurs pairs pour aider à résoudre des conflits ne relevant pas des adultes. En introduisant ce dispositif et ce mode de communication non-violent, les objectifs sont, pour l’ensemble des élèves, de les impliquer dans l’amélioration du climat scolaire, de développer leurs capacités d’écoute et d’empathie, de diminuer les violences verbales et physiques.
Site du collège

Appuis de l’action
- Moyens financiers et matériels mobilisés :
• Subventions, obtenues par l’association Petit à Petit, auprès du Contrat de Ville, du Conseil Départemental 13 et du REAAP.
• Matériel : Cahiers pour les élèves, documents pour les différentes activités et brassards pour les médiateurs.
• Mise à disposition d’un lieu pour la formation et d’un espace identifié pour les médiations dans chaque établissement.
- Personnel(s) ressource(s)
• Violène Riefolo de l’association Petit-à-Petit assure la formation des enfants et des adultes.
• la coordinatrice du réseau REP+, Caroline Pradayrol
• le principal du collège et les directeurs des deux écoles
• ASP du collège
• les CPE du collège
- l’IEN

Partenariat et contenu du partenariat
Le projet est mené en partenariat avec l’association Petit-à-Petit . Elle apporte les compétences nécessaires à sa réalisation. Elle assure la formation des enfants et des adultes et accompagne la mise en place du dispositif.
Elle apporte également les financements.

Besoins
• Il y a un besoin de formation des adultes. Ce type de dispositif est nouveau et peu pratiqué par les équipes éducatives. Le besoin de formation est important, tant pour les assistants d’éducation au collège que pour les professeurs en élémentaire.
Le financement d’une telle action est à consolider à travers des soutiens plus pérennes des collectivités publiques et de l’Éducation Nationale.
• Le lien vers les parents est encore à développer pour arriver à les inclure dans la formation des adultes et la démarche globale et ainsi aller vers une vraie co-éducation.
• Un objectif à venir serait de former des adultes (enseignants, vie scolaire, animateurs périscolaires…) à former les élèves afin que le projet s’ancre et se développe au sein des établissements du territoire.

Evaluation de l’action
Le suivi est réalisé par le principal du collège, la coordinatrice du réseau et les directeurs avec l’association Petit-à-Petit.
Des bilans sont effectués dans le cadre des conseils école-collège.
- Type(s) d’évaluation prévu(s) :
• auto-évaluation en conseil de cycle
• évaluation interne (indicateurs liés au projet de réseau)
• Indicateurs quantitatifs prévus pour l’évaluation de l’action
◦ diminutions des conflits
◦ diminutions du nombre de sanctions
◦ nombres d’élèves formés
◦ nombres d’élèves touchés par une médiation
- Indicateurs qualitatifs prévus pour l’évaluation de l’action
◦ amélioration du climat scolaire (ressenti des adultes et des enfants)
◦ connaissance et recours au dispositif par les élèves
◦ usage du type de communication (message-clair) dans les cours, en dehors des médiations.

Effets constatés
- sur les acquis des élèves : Modification de comportement de certains élèves considérés comme « agités » ou « perturbateurs » qui trouvent plus facilement une autre façon de s’exprimer dans les conflits.
- Sur les pratiques des enseignants : en attente d’une expérimentation plus poussée
- Sur le leadership et les relations professionnelles : en attente d’une expérimentation plus poussée
- Sur l’école / l’établissement : en attente d’une expérimentation plus poussée

Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser
• les compétences professionnelles de l’association Petit-à-Petit
• l’accompagnement par au moins une personne sensibilisée dans chaque établissement (Assistante prévention sécurité au collège et les deux directeurs des écoles élémentaires)
• l’engagement et le sérieux des élèves.

Trois difficultés éventuelles rencontrées
• l’interrogation des équipes adultes pour un dispositif mettant les élèves en situation de responsabilité
• l’écart entre l’attendu et les compétences relationnelles actuelles des élèves
• le temps nécessaire à la mise en œuvre

Réussite, effets (attendus ou non)
• investissement important des enfants qui ont suivi la formation

Extrait de pedagogie.ac-aix-marseille.fr du 29.06.17 : Clg Ampère Arles Médiation par les pairs (4 pages)

Répondre à cet article