> POLITIQUE VILLE > QUARTIERS : Image, Emploi, Culture, Sport... > L’emploi des jeunes des quartiers > Appel à labellisation pour la Grande Ecole du numérique, destinée en priorité (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Appel à labellisation pour la Grande Ecole du numérique, destinée en priorité aux habitants des quartiers

24 septembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 24.09.15

Stéphane Distinguin est président du pôle de compétitivité Cap Digital et de l’agence de communication Fabernovel. Il est coauteur, avec François-Xavier Marquis et Gilles Roussel, d’un rapport sur la création en France d’une « grande école du numérique », dont François Hollande a annoncé le lancement immédiat.

[...] Existe-t-il un profil d’élève que vise la future grande école du numérique ?

François Hollande a fait l’annonce de ce projet le 5 février 2015, seulement quelques semaines après les attentats de janvier. L’idée forte est alors de lutter contre le chômage et le décrochage scolaire, notamment dans les zones les plus difficiles. La racine du projet est là : proposer des formations qui permettent d’avoir un accès à l’emploi à ceux qui se sentent exclus. Donner un second souffle à ceux qui en ont besoin, qu’ils soient déjà diplômés ou pas. [...]

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/09/23/la-grande-ecole-du-numerique-devrait-former-2-500-etudiants-des-cette-annee_4767939_4401467.html#m23b2suBjEkKUQfe.99

Extrait de lemonde.fr du 24.09.15 La grande école du numérique devrait former 2500 étudiants dès cette année

 

Le 17 septembre dernier, le président de la République s’est vu remettre le rapport sur la mise en œuvre de la Grande école du numérique.

Destinée prioritairement aux habitants issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), cette école lance son premier appel à labellisation de « Fabriques du numérique ».

Cible : cet appel à projets* s’adresse plus particulièrement aux organismes qui s’implantent et dispensent des formations aux métiers du numérique dans les territoires fragiles, les QPV, l’Outre-Mer, les territoires ruraux et périurbains.

Objectif : la labellisation permettra aux porteurs de projets d’être accompagnés dans leurs démarches d’obtention des agréments et de bénéficier de financement d’amorçage, avant l’ouverture des financements de droit commun.

Le Commissariat général à l’égalité des territoires a participé à l’élaboration de cet appel à labellisation, et il sera partie prenante de la sélection des projets.

Calendrier :

Répondre à cet article