> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > VIE SCOLAIRE (Climat, Décrochage, Internats, Milieu rural, Pauvreté, Rythmes, (...) > INTERNATS > Internats (Actions et Situations locales ou académiques) > B* De l’évaluation positive à l’organisation du temps scolaire et à (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* De l’évaluation positive à l’organisation du temps scolaire et à l’évaluation des pratiques à l’internat d’excellence de Montpellier (du CM2 aux classes terminales)

17 septembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

De l’évaluation positive à l’organisation du temps scolaire et à l’évaluation des pratiques 2014
Expérimentation art.34

Lycée général Internat d’excellence
4 rue du 81e régiment d’infanterie, 34080 Montpellier
Site de l’Internat d’excellence
Auteur : Michel Sirvent
Mél : michel.sirvent@epidem.fr

Permettre à des élèves motivés bien qu’en difficulté du fait de conditions sociales, culturelles, éducatives, personnelles…,peu favorables, de reprendre confiance et d’accéder à la réussite. Évaluation positive, temps de transmission et d’assimilation, ateliers d’accompagnement, accès au monde de la culture, aux potentiels du numérique, ouverture sur le monde par l’apprentissage et la pratique de langues étrangères, la mise en œuvre de projets, de partenariats avec des entreprises, pratiques sportives variées dont sports à risques rythment un emploi du temps où la « journée de l’interne » est pensée du lundi matin au vendredi soir.

Plus-value de l’action
Le fonctionnement de cet établissement doit pouvoir être connu, non comme modèle, mais comme établissement ayant une autre approche pédagogique et éducative.

Nombre d’élèves et niveaux concernés
450 élèves répartis du CM2 aux classes terminales L, ES et S.

A l’origine
- La note est le constat de la restitution de l’assimilation d’un "cours" par un élève, le plus souvent par l’intermédiaire d’une copie (évaluation écrite). Elle valide, marque, classe, induit un jugement déterminant pour l’enfant au travers de "l’orientation" qui donne en fait le "droit de poursuivre". La non réussite formalisée par la "mauvaise" note provoque le plus souvent une dévalorisation de la personne, une image de soi négative, un manque de confiance qui produit des angoisses, des refus, des abandons, des décrochages.
- Les progrès des enfants se construisent à partir de l’assimilation des notions, connaissances, compétences, savoirs, ... transmis par "l’école". Or "l’école" ne s’occupe que de la transmission, l’assimilation résultant du "travail personnel".
- L’échec plus grand des populations les plus en difficulté laisse à penser que la culture générale, celle de la réussite, la confiance, l’ambition sont nécessaires dans un système éducatif qui sélectionne tout en manifestant la volonté de faire réussir tout le monde.
- La réussite passe de plus en plus par un accompagnement extérieur à "l’école" dont ne peuvent profiter que les plus aisés. L’"école" ne doit pas forcément être un lieu de sélection.

Objectifs poursuivis
- Accueillir des enfants ayant des besoins particuliers pour pouvoir développer leur potentiel et aller vers la réussite.
- Mettre en œuvre un projet éducatif qui vise à accompagner l’ensemble des élèves vers la réussite sans s’appuyer sur une politique générale sélective.
- Mettre en œuvre une évaluation positive qui pousse l’élève à la réussite et donne le droit à "l’échec".
- Organiser le temps pour permettre la prise en compte du temps d’assimilation et l’indispensable volet éducatif et culturel.
- Profiter du temps offert par l’internat pour éduquer, offrir une culture, permettre une ouverture sur le monde, ..
- Redonner une confiance indispensable à la réussite et permettre ainsi d’oser l’ambition de cette réussite.

Description
Les élèves accueillis ont des besoins particuliers pour réussir compte tenu de difficultés sociales, culturelles, personnelles ou plus simplement d’adaptation aux exigences d’un enseignement traditionnel. Ils doivent être motivés pour progresser et répondre aux exigences de la vie à l’IDEM. 
- La « journée de l’interne » est pensée du lundi matin au vendredi soir avec les différents temps indispensables aux apprentissages :
• Temps de transmission de connaissances
• Temps d’assimilation des connaissances
• Temps d’évaluation (positive)
• Temps d’apport culturel, sportif, éducatif…
• Temps libres avec possibilités de "faire"

L’évaluation positive est au cœur de l’organisation pédagogique proposée. Elle sert à "valider" des connaissances ou des compétences. C’est donc lorsque l’élève est prêt qu’il demande lui-même à être évalué. Des "batteries" de contrôles, construites à partir des thèmes étudiés avec les enseignants, permettent de valider (ou non !) les connaissances et compétences. L’élève a forcément le « droit » à l’échec. Il doit dans ce cas pouvoir bénéficier d’un « espace-temps encadré » pour assimiler ce qui ne l’a pas été et se faire évaluer à nouveau … jusqu’à la réussite.

Le temps d’"acquisition de connaissances et compétences" est partagé en deux : une phase transmission où un contenu est transmis par le Maître à l’Elève, une phase d’assimilation où l’Elève, encadré par des Maîtres, travaille, pratique, s’exerce, s’entraîne… pour assimiler et se préparer à l’évaluation.
• Pour la phase de transmission, des référentiels sont construits, conformes à l’ensemble des programmes définis nationalement. Les Maitres se positionnent par rapport à ces référentiels pour préparer les phases d’évaluation. Des groupes de besoins, de compétences, des temps de travail interdisciplinaires, des interventions éventuelles en grands groupes… enrichissent la structure.
• Pour la phase d’assimilation, des temps d’ "ateliers", offrent aux élèves la possibilité d’assimiler techniques, méthodes, connaissances, compétences,… et de se faire évaluer lorsqu’ils s’estiment prêts. Au sein de ces « ateliers », des offres de connaissances approfondies, des travaux spécifiques de recherche, des pratiques plus pointues de telle ou telle discipline, des espaces interdisciplinaires sont également offerts pour enrichir la formation dispensée.

L’élève peut également valider des connaissances et compétences hors référentiel de base, et faire reconnaître une "culture" élargie.

Le suivi des élèves s’appuie sur la mise en place de l’ENT. L’évaluation par compétences, le suivi à l’internat, les performances dans les projets sont appréciés chaque fin de semaine au cours d’un bilan avec un adulte "référent". Basé sur une autoévaluation, ce travail d’accompagnement recadre les appréciations des élèves sur la base des observations concrètes à sa disposition. Il fixe alors, avec l’élève, les objectifs à atteindre de semaine en semaine.

Transpire de cette organisation, l’étroite imbrication des temps d’apport culturel, sportif, éducatif… et des temps d’assimilation ou d’évaluation. C’est en utilisant au mieux la structure Internat, qui offre la possibilité d’organiser le temps pour donner du sens aux différentes activités de la "journée de l’Interne", qu’une véritable chance sera donnée aux enfants accueillis.

Les possibilités offertes par les TICE trouvent toute leur place dans ces dispositifs permettant de faire des recherches ou de travailler en autonomie, de pratiquer effectivement une langue étrangère, d’amorcer échanges et partenariats avec des établissements étrangers, de formaliser une ouverture culturelle sur l’"Autre".

Des partenariats sont construits autour d’activités offertes aux élèves et dans lesquelles les équipes pédagogiques et la vie scolaire sont largement impliquées. L’éducation à la santé, à l’alimentation, au goût, au respect de l’autre, à l’expression orale, à l’organisation sociale, à la lecture critique,…, la pratique d’activités culturelles ou sportives, favorisent un développement harmonieux des enfants, une connaissance de la société, une motivation à prendre sa part de responsabilité sociale dans sa vie d’adulte, une appropriation de l’idée de l’importance d’une véritable orientation.

- Les équipes d’adultes qui interviennent dans ce projet sont recrutées sur poste à profil, sur la base d’un cahier des charges prévoyant de sortir du cadre restreint des heures et activités statutairement obligatoires, permettant ainsi une approche plus large et plus riche des enjeux et des responsabilités. L’esprit d’équipe, indispensable pour un investissement constructif et une réussite de l’ambition affichée, se développe autour de ce concept pédagogique avec les personnels recrutés. C’est l’apport "technique" et l’engagement de chacun qui permettent de cadrer et d’organiser en cohérence l’investissement collectif pour une efficacité maximale.

Le projet pédagogique de l’Internat d’Excellence s’appuie, comme exposé précédemment, sur une évaluation positive, une mise en confiance des élèves, un apport éducatif et culturel et un accompagnement renforcé. Cette base de travail s’enrichit d’objectifs particuliers qui constituent la coloration de cet établissement.
- D’une part, une ambition forte sur les langues vivantes, avec pour objectif annoncé que tout élève de l’Internat d’Excellence parle réellement deux langues vivantes en fin de classe terminale. A cet effet, dès le CM2, les enfants apprennent deux langues vivantes. L’idéal serait de permettre à tout élève de l’Internat d’Excellence de passer 3 semaines en immersion totale dans une famille pour pratiquer la langue.

- Des partenariats se développent pour favoriser les échanges et aller vers plus de pratique orale. D’autre part, une utilisation forte de l’outil numérique avec la construction d’un appui pédagogique (banque de données, contacts, coordination, lecture, langues vivantes), d’un appui de suivi (relevé de réussites, d’échecs, de difficultés, possibilités de suivi individualisé), d’un lien avec les familles (accès au suivi pédagogique et éducatif, à la vie d’établissement), d’un appui éducatif.

Ensuite, un travail engagé avec l’association Neurosup, visant à s’approprier des connaissances issues des neurosciences pour favoriser les apprentissages et améliorer les méthodes. Enfin, des pratiques sportives nombreuses et variées, élargies aux activités à risques, peuvent confronter les élèves au danger et leur imposer, de fait, le respect d’un certain nombre de règles indispensables à toute vie sociale et à la réussite scolaire. C’est ainsi que des activités kite-surf, kayac , escalade, Karting, parapente, … peuvent être proposées aux élèves.

- Lien avec les familles La réussite du projet éducatif et scolaire de l’Internat d’Excellence de Montpellier passe par le développement de liens forts avec les familles. Cette ambition et cette responsabilité n’est pas facile à exercer du fait de la structure Internat et de l’éloignement des familles, du fait également des difficultés réelles qu’éprouvent de nombreuses familles pour le suivi de leurs enfants. Nous nous appuyons, pour relever ce défi, sur l’outil numérique, sur des contacts réguliers programmés au cours de l’année et sur les bilans hebdomadaires remis aux enfants, sur lesquels les familles peuvent s’exprimer. La construction d’un site nous permet de mettre à la disposition des familles les résultats scolaires des enfants et de les informer sur leur scolarité et la vie de l’internat. Nous mettons en place un "café des parents" le vendredi après-midi, sur le temps de départ des enfants. Des conventions ont été approuvées en conseil d’administration pour mettre en place des espaces d’expression pour les enfants et les adultes, des "soins" en lien avec les familles pour des enfants marqués par des problèmes psychologiques importants, une prévention aux risques de violence et un accompagnement aux risques dus à un "mal être" patent.

- Des actions culturelles nombreuses sont en place avec les théâtres locaux, l’opéra, l’orchestre, les cinémas pour élargir l’horizon d’élèves désarçonnés dans leurs études par une pauvreté culturelle patente. Des pratiques se développent également dans l’établissement en projets de classe ou en projets transversaux : La "troupe" et les ateliers de théâtre, la création de spectacles, la création d’une comédie musicale donnant lieu à un échange avec les États Unis, le développement d’une chorale, le développement d’ateliers scientifiques, la mise en œuvre des enseignements d’exploration autour d’une thématique commune et la fabrication de la cuvée "Internat d’Excellence", la réalisation de film, l’utilisation des différents média dans des projets liés à l’information,... enrichissent le quotidien d’élèves en les plaçant en situation et en "responsabilité".

Modalité de mise en œuvre
- Évaluer un élève lorsqu’il se sent prêt, lui permettre de repasser une évaluation qu’il n’a pas réussie après avoir retravaillé les points non acquis.
- Organiser le temps des professeurs afin d’intégrer les moments de transmission et les moments d’assimilation. Intégrer également les temps éducatifs et culturel au temps théoriquement scolaire.
- Organiser le temps des élèves pour qu’ils puissent profiter de l’investissement des professeurs sur les temps d’assimilation.
- Proposer tout au long de la journée et de la semaine des activités culturelles et sportives intégrées au temps scolaire.
- Former les élèves aux nouvelles technologies et les utiliser quotidiennement. -enseigner 2 langues vivantes dès le CM2 et en permettre la pratique quotidienne par des échanges, des ateliers divers, des voyages…
- Ouvrir les élèves au monde de l’entreprise par le biais de partenariats.
- Utiliser la globalité du temps d’internat à des fins éducatives sportives et culturelles.
- Constituer une équipe éducative recrutée sur profil et volontaire pour s’approprier et mettre en œuvre le projet.
- Mettre en œuvre des projets d’équipe permettant une ouverture sur le monde : sorties, voyages, ateliers, pratique de langues,…

Trois ressources ou points d’appui
Un public très difficile « transformé » en quelques mois, une confiance retrouvée chez beaucoup d’élèves,, un parcours scolaire qui se met en place. Une équipe éducative heureuse, soudée et performante. Un réel travail interdisciplinaire, une implication positive,

Difficultés rencontrées
- Public beaucoup plus difficile que prévu.
- Difficultés matérielles plus importantes que prévu (établissement en restructuration dans une opération à tiroirs menée dans des délais très courts).

Moyens mobilisés
Ceux de l’établissement qui correspondent à ceux d’un établissement ZEP augmentés de 10 % pour la partie internat.

Partenariat et contenu du partenariat
Un partenariat signé avec le groupe La Poste, une convention signée avec le Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (soutenu par la fondation Total), un mécénat d’HSBC.La poste : orientation, métiers, stages, soutien logistique FEJ : équipement numérique et audio-visuel, activités, aide sociale, sports à risques, accompagnement culturel, vie à l’internat, évaluation, communication, formation,… HSBC : accompagnement logistique pour les activités culturelles et sportives.

Evaluation
- Évaluation externe réalisée par André Giordan, professeur à l’université de Genève, directeur du laboratoire d’épistémologie des sciences et Jérôme Saltet, Directeur du groupe Playbac.
- Évaluation de l’évolution des comportements dans l’établissement et en dehors de l’établissement (retour en famille le vendredi soir). Évaluation de l’évolution des résultats des élèves. Résultats aux examens, fluidité des parcours et orientation des élèves.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Auto évaluation. Évaluation externe réalisée par le professeur André Giordan de l’université de Genève et Jérôme Saltet, responsable du groupe Playbac. Évaluation Interne sur la base des différents indicateurs de résultats (examens, fluidité des parcours, orientation, ...).

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Progrès de beaucoup d’élèves dans le comportement général, l’attitude face au travail,la confiance et l’estime de soi. Ce public difficile se "transforme" progressivement sur cette base et permet une évolution positive des résultats. Un réel travail interdisciplinaire, une implication positive,
- Sur les pratiques des enseignants : État d’esprit de l’ensemble de la communauté éducative fondamentalement différent de ce qui existe habituellement. Modification des pratiques relatives à l’évaluation. Disparition progressive des notes. Investissement collectif et fonctionnement en "équipe". Réel travail interdisciplinaire construit sur les projets mis en œuvre.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Mise en place d’une équipe et appropriation de la globalité de l’établissement par chacun.
- Sur l’école / l’établissement : L’établissement est engagé dans sa globalité.
- Plus généralement, sur l’environnement : ombreux au vu des réactions et interventions diverses

Extrait du site Expérithèque : De l’évaluation positive à l’organisation du temps scolaire et à l’évaluation des pratiques 2014

Répondre à cet article