> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > Socle commun et Compétences > Socle et Compétences (Positions) > Protestations contre le projet d’établissements publics des savoirs (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Protestations contre le projet d’établissements publics des savoirs fondamentaux (Epsf) : syndicats, Ageem, des directeurs et des chercheurs (le Café)

13 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

EPSF : Interpellez vos élus !

Le SE-Unsa, le Sgen-CFDT, le Snes-FSU, le Snuipp-FSU et la FCPE proposent aux enseignants et aux parents d’élèves d’adresser un courrier aux élus locaux à propos du projet d’établissement des savoirs fondamentaux. "Nous vous demandons d’intervenir auprès des sénatrices et sénateurs pour leur demander de retirer cet article 6 quater (nouveau) du projet de loi. Ceci afin de laisser le temps du bilan aux expérimentations en cours et de prendre le temps de consulter l’ensemble des acteurs concernés", demande le modèle de lettre proposé en téléchargement. L’EPSF prévoit le regroupement de regrouper des écoles et un collège afin de constituer un nouvel établissement dirigé par un principal.

Le modèle de lettre

Extrait de cafepedagogique.net du 13.03.19 : EPSF : Interpellez vos élus !

 

EPSF : L’Ageem demande une consultation du terrain

"Notre connaissance du terrain montre que dans les écoles primaires, il est difficile pour le directeur ou la directrice en classe élémentaire de gérer aussi les activités à l’école maternelle tant sur le plan du pilotage pédagogique que sur sa présence dans les locaux. Nous nous interrogeons donc sur ce qu’il adviendra lorsque ces écoles seront intégrées dans une structure encore plus importante", écrit l’Ageem, association d’enseignants de maternelle. L’Ageem rappelle que " depuis 1921 elle se positionne sur l’importance de l’école maternelle en tant qu’entité spécifique, qui nécessite des enseignants qualifiés. Une spécificité qui impose de ne pas la voir « englobée » dans un ensemble qui serait un frein à la relation de proximité et de confiance qu’elle construit avec les familles tout au long de cette première scolarisation. Si ce temps passé à l’école maternelle est vécu sereinement et dans la bienveillance par les jeunes enfants et leurs familles, il en découlera une meilleure continuité dans la poursuite de la scolarité". En conséquence l’Ageem estime "qu’il y a urgence à prendre du temps avec TOUS les acteurs de cette réforme à venir".

Communiqué

Extrait de cafepedagogique.net du 13.03.19 : EPSF : L’Ageem demande une consultation du terrain

 

L’appel des directeurs contre l’EPSF
" Le renforcement des liens entre écoles et collège est nécessaire et le ministre avait tout loisir de renforcer les dispositifs existants plutôt que de supprimer la représentation communale. Nous, signataires de ce texte, appelons les sénateurs, représentants des territoires, à revoir profondément ce projet de loi lorsqu’il leur sera soumis. Nous interpellons aussi les maires et nous les invitons à prendre connaissance de toutes les conséquences néfastes de cette loi sur leur compétence. Nous appelons les parents d’élèves et les citoyens à refuser que disparaisse l’interlocuteur de leur quotidien éducatif. La République est née dans les écoles et les mairies ; nous ne pouvons nous résoudre à voir le lien entre les communes et les écoles être rompu par la suppression cavalière des directrices et directeurs d’écoles, ni nous résoudre à voir la dissolution des écoles et collèges dans des structures technocratiques créées verticalement". L’appel lancé par 70 directeurs est soutenu par des personnalités de l’éducation. Ses rédacteurs vous invitent à le soutenir.

L’appel

Extrait de cafepedagogique.net du 13.03.19 : L’appel des directeurs contre l’EPSF

Répondre à cet article