> 6 - DISPOSITIF > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, pauvreté, rythmes, santé) > PAUVRETE et AIDE SOCIALE > Qui sont les personnes pauvres ? Et selon quels critères ? Deux études (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Qui sont les personnes pauvres ? Et selon quels critères ? Deux études récentes dans Les Cahiers de l’Onpes, n°2, octobre 2018 (Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale)

26 octobre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Qui sont les personnes pauvres ?
Et selon quels critères ?

Les Cahiers de l’ONPES
Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale
no 2, octobre 2018

Le numéro (134 p.)

Qui sont les personnes pauvres ? Et selon quels critères ?
Conformément à ses missions, l’Observatoire livre régulièrement son analyse sur l’évolution de la pauvreté, des inégalités et des situations d’exclusion sociale à partir de son tableau de bord d’indicateurs quantitatifs de suivi. Dans ce numéro, l’Onpes s’intéresse également à la mesure subjective de la pauvreté, contribuant d’une certaine manière à avancer dans la définition d’un halo de pauvreté qui reste à circonscrire.

ÉTUDE N°1 – « L’évolution de la pauvreté en France de 2008 à 2016 : mesures et perceptions. »

JEAN-LUC OUTIN – Membre de l’Onpes, économiste, chercheur invité au Centre d’économie de la Sorbonne (UMR, CNRS - université Paris 1), chargé de mission à la Mission Recherche de la DREES

Une première étude, réalisée par Jean-Luc Outin, décrypte au travers de signaux parfois contradictoires, et notamment sous l’apparente stabilité du taux de pauvreté monétaire, les tendances à l’œuvre dans toute leur complexité. L’auteur s’attache aussi à comprendre les raisons pour lesquelles persiste un décalage entre la mesure objective de la pauvreté, telle qu’elle résulte des indicateurs du tableau de bord de l’Onpes, et celle appréhendée à l’aune de critères plus subjectifs, tels la perception et les représentations de la population sur ce phénomène ou encore l’opinion des acteurs de terrain qui observent une réalité très concrète des situations les plus précaires.

ÉTUDE N°2 – « Au-delà de la pauvreté monétaire : le sentiment de pauvreté »

ADRIEN PAPUCHON – Responsable du Baromètre d’opinion à la DREES du ministère des Solidarités et de la Santé.

La seconde étude, plus exploratoire réalisée à la demande de l’Onpes, s’intéresse aux déterminants du sentiment de pauvreté et à ce que recouvre cette notion pour ceux qui nourrissent une telle impression. L’auteur, Adrien Papuchon, dévoile à partir du Baromètre d’opinion de la DREES qu’une part significative de la population française se déclare « pauvre » même si son niveau de vie excède le seuil de pauvreté officiel. Ce résultat rejoint les constats déjà mis en lumière par la pauvreté en conditions de vie ainsi que les travaux menés par l’Onpes sur les budgets de référence et l’invisibilité sociale.

Lire le communiqué de presse du 17.10.18

Extrait de onpes.gouv.fr du 17.10.18 : Qui sont les personnes pauvres ? Et selon quels critères ?

Répondre à cet article