> 7 - DISPOSITIF > DEDOUBLEMENT, PDMQDC, TAILLE DES CLASSES > Le budget 2019 et le dédoublement : un communiqué du SNUipp

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le budget 2019 et le dédoublement : un communiqué du SNUipp

24 septembre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Education 1 800 postes supprimés

La présentation du projet de loi de finances de 2019 confirme les inquiétudes des syndicats : 1 800 emplois seront supprimés dans l’éducation nationale, un solde calculé après augmentation de 1 800 postes dans le premier degré, pour un budget en hausse de770 millions d’euros. Selon des chiffres confirmés par le ministère la semaine dernière, 2 600 postes d’enseignants seront supprimés au collège et au lycée, auxquels s’ajoutent 600 postes dans l’enseignement privé et 400 postes d’administratifs.

[...] Le projet de loi de finances de 2019 réaffirme les orientations déjà largement commentées par le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, depuis la publication par LesEchos, le 15 septembre, du solde de 1 800 postes supprimés. Un « effort en faveur du premier degré » se traduira par des augmentations de postes destinées à « poursuivre et achever » le dédoublement des classes de CP et de CE1 des écoles des réseaux d’éducation prioritaire (REP et REP +). Ce rééquilibrage en faveur du 1er degré doit également permettre de « consolider les classes rurales », mais aussi de financer la scolarisation obligatoire à 3 ans, mise en place à compter de la rentrée 2019.

Extrait de lemonde.fr du 25.09.18 : Education 1 800 postes supprimés

 

Communiqué Snuipp
Budget 2019 : l’école primaire faussement dotée

Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer vient de préciser les chiffres du budget de l’Éducation nationale pour 2019. Ils vont affaiblir le service public d’éducation.

2 600 suppressions de postes prévues dans le second degré et 400 emplois de moins pour les personnels administratifs. Les conditions d’enseignement vont se dégrader dans les collèges et les lycées où la hausse des effectifs d’élèves se poursuit. Les services administratifs déjà au bord de l’asphyxie vont connaître des difficultés accrues pour gérer les personnels.

Dans le même temps, le ministre annonce environ 1 900 créations de postes dans le premier degré avec pour ambition de terminer le dédoublement des CP et CE1 en REP et REP+. Ces créations ne suffiront pas à y parvenir puisqu’il aurait fallu prévoir 4 000 postes supplémentaires. Comme la baisse démographique ne permettra pas de compenser les manques, et on ne pourra éviter la suppression des « Plus de maîtres que de classes » encore existants, la fermeture de nombreuses classes ou l’insuffisance de postes d’enseignants spécialisés. [...]

Extrait de snuipp.fr du 21.09.18 : Le budget 2019 et le dédoublement

Répondre à cet article