> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Textes et Rapports officiels, Etudes, (...) > ETUDES (UNIVERSITAIRES) > FO Personnels de Direction s’inquiète d’une éventuelle généralisation de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

FO Personnels de Direction s’inquiète d’une éventuelle généralisation de l’expérimentation des postes à profil dans les REP+

3 septembre 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

Quels enjeux pour la défense du métier de personnel de direction ?

Suite au rapport de CAP 22 « service public : se réinventer pour mieux servir
 », le 1er ministre a annoncé différentes mesures qui impacteront également le service public d’éducation. Aucune donnée concrète ne concerne les personnels de direction. Cependant nul doute que notre corps professionnel sera fortement impacté par les mesures prévues.

En premier lieu, sur le recrutement : il tendra davantage vers une diversification des personnels issus du monde public comme du secteur privé. De plus, le souhait du gouvernement est d’ouvrir l’accès à notre
profession aux contractuels embauchés sur des contrats de missions.
L’objectif visé est d’aboutir à réduire drastiquement les fonctionnaires pour aboutir à de substantielles économies.
Ensuite la mission ou les missions deviendront la clé de voute de ce nouveau système d’emploi.

Ainsi, l’expérimentation testée en REP+, tendrait à se généraliser avec une nomination d’un personnel assujettie à une adéquation poste-profil-missions. Par conséquent, une nouvelle évaluation en découlera, où la rémunération, ndividualisée, sera fonction de l’atteinte des objectifs définis. Ces mêmes objectifs conditionneront le déroulement de la carrière avec une accélération vers la promotion, ou pas.
Enfin le PPCR ne pourra pas s’appliquer à ce nouveau système, ou l’individuation du traitement sera la référence.
Les intentions du gouvernement visent également la réduction du nombre de postes par le regroupement d’EPLE ou la généralisation des LPO. Ainsi, dans cette logique, un personnel de direction aurait en charge la gestion de plusieurs EPLE pour réaliser ses missions. Les perspectives d’accès à la direction d’un
établissement, pour un adjoint, s’allongeraient par incidence.
Tout l’enjeu réside donc dans la défense de notre corps professionnel pour préserver l’Ecole républicaine d’un démantèlement annoncé.

Indépendance & Direction participe aux travaux des groupes de travail sur ces réformes et cette conduite du changement et réaffirme :
- Le maintien d’un corps unique de personnel de direction
- L’attractivité et les modalités sur lesquelles doivent reposer la gestion de carrières (adjoint, chef, mutation, promotion)
- La nécessité d’une prise en compte de la charge de travail et d’une rémunération en adéquation
- L’impératif d’un cadre de référence des conditions de travail régulièrement reconsidéré
- Les modalités de définition et d’évaluation de nos missions
- L’encadrement juridique nécessaire à l’exercice des responsabilités qui nous sont confiées

Extrait de idfo.fr du 30.08.18 : Quels enjeux pour la défense du métier de personnel de direction ?

 

Sur le site OZP,
voir
- le mot-clé du groupe 2 Position syndicale/
- le mot-clé du groupe 2 *GRH Profilage - Lettre Mission/
Pour croiser

Répondre à cet article