> 6 - DISPOSITIF > DISCRIM. / ETHNICITE > Ethnicité / Enfants d’immigrés en ZEP > B* Le dispositif d’accueil et d’accompagnement des élèves allophones au collège (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Le dispositif d’accueil et d’accompagnement des élèves allophones au collège REP+ Alain Fournier du Mans (interview par une formatrice académique)

29 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Transversalité
Comment accueillir et accompagner des élèves allophones
Présentation sous forme d’interview du dispositif qui permet l’accueil et l’accompagnement des élèves allophones au collège Alain Fournier (Le Mans 72)

Professeures interviewées :
Karine Imbert, professeure d’histoire-géographie - EMC
Charline Maître-Huteau, professeure d’anglais

interview réalisée par Aurélie Guillaume, formatrice académique en éducation prioritaire

Qu’est-ce que le dispositif allophone au collège Alain Fournier ? Qui est concerné ?
Le dispositif allophone s’adresse aux élèves dont la maîtrise du français est insuffisante pour suivre les cours en classe ordinaire. Aujourd’hui au collège 23 élèves en bénéficient. C’est beaucoup. Dans une de nos classes de 5ème par exemple, il y en a six. On ne peut pas faire comme s’ils n’étaient pas là.
Le dispositif allophone s’articule avec les cours d’UPE2A dans lesquels les élèves arrivés depuis moins de deux ans en France apprennent la langue française. Les cours ont lieu soit à Alain-Fournier, soit dans d’autres collèges, soit dans une école primaire du réseau. Ils passent au préalable un test diagnostique. Du moins quand cela est possible car parfois pour les langues minoritaires, il n’existe pas de test.

Comment s’organise la journée de ces collégiens allophones ?
Le choix académique a été fait de les placer dans une classe ordinaire, car on a constaté que c’est par le bain linguistique que ces enfants progressent le plus. Les élèves ont un emploi du temps aménagé :
1 à 3 demi-journées par semaine, ils suivent des cours de français à l’UPE2A.
Les 6èmes vont à l’école primaire et retrouvent leur enseignant de l’année passée.
Le reste de la semaine, ils suivent l’emploi du temps de leur classe.

Quels sont les enseignants du collège engagés dans le dispositif allophone ?
Nous sommes deux enseignantes. On a déjà été trois, mais on s’est rendu compte que c’était trop, car nous avons besoin de beaucoup nous concerter. A trois, on avait tendance à se disperser.
J’ai passé la certification pour le Français Langue Seconde.
Nous disposons de 2 ou 3 heures hebdomadaires pour assurer le suivi des élèves allophones. Pendant ces temps, ils sont retirés de leur classe.

En quoi consiste votre travail ?
Nous assurons le lien entre le collège et l’UPE2A.
Concrètement en début d’année, nous repérons les élèves allophones. Cela nous prend bien deux semaines, et c’est une tâche difficile car nous avons rarement des traces de leur scolarisation précédente.
Nous accueillons les élèves à leur arrivée grâce à un protocole mis en place il y a deux ans. Nous veillons à éviter qu’ils soient parachutés dans la classe dès leur arrivée. Cela peut être très compliqué notamment pour ceux qui ne sont jamais allés à l’école.
Nous ciblons ensuite les langues parlées et essayons de trouver dans le collège des personnes qui parlent leur langue. Nous essayons de faire appel à d’autres collégiens en priorité.
Il s’agit ensuite de leur expliquer l’emploi du temps.
Après cet accueil, nous organisons des rencontres régulières avec les enfants et nous assurons le suivi de leur scolarité. Par exemple, nous aidons les élèves de 3ème pour leur stage en entreprise, pour le passage de l’ASSR, du CSG... Les temps sensibles de la scolarité le sont encore plus pour eux. Nous traitons aussi l’absentéisme, les problèmes de matériel.
Enfin nous essayons de faire du lien entre les collégiens allophones, les enseignants, les familles et l’UPE2A. Nous mettons en ligne sur Elyco des fiches d’accueil ou de suivi, les résultats des tests par exemple.
On aide les enseignants à faire des activités adaptées en diffusant par exemple sur Elyco une sitographie qui recense des sites généraux et disciplinaires. On a aussi mis à disposition en salle des professeurs un classeur avec des activités. La difficulté est que nous ne maîtrisons pas toutes les disciplines, mais nous faisons de notre mieux.

Sitographie sur le site e-lyco du collège

Présentation sous forme d’interview du dispositif qui permet l’accueil et l’accompagnement des élèves allophones au collège Alain Fournier (Le Mans 72)

Répondre à cet article