> 6 - DISPOSITIF > DEDOUBLEMENT, PDMQDC et TAILLE DES CLASSES > J.-M. Blanquer s’explique sur les fermetures de classes rurales. Selon le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

J.-M. Blanquer s’explique sur les fermetures de classes rurales. Selon le MEN, le dédoublement des CE1 en REP+ ne se fera « que là où c’est possible, du point de vue des locaux, soit dans moins d’un cas sur deux »

8 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour les syndicats, si les suppressions de classe semblent plus nombreuses cette année, c’est que le surcroît de postes ne suffit pas à réaliser le dédoublement de classes promis dans l’éducation prioritaire (en CP dans les Rep ; en CP et en CE1 dans les Rep +). « Selon nos estimations, il faut affecter 7 000 postes à ce dispositif, ce qui nécessite un redéploiement de nombreux emplois », avance Stéphane Crochet, le secrétaire général du syndicat SE-UNSA.

Faux, rétorque le ministère, selon lequel les nouveaux postes suffisent à dédoubler les 3 200 classes de CP en Rep. Le dédoublement des CE1 en Rep +, lui, ne se fera « que là où c’est possible, du point de vue des locaux, soit dans moins d’un cas sur deux », précise-t-on désormais.

Extrait de lacroix.fr du 07.03.18 : La grogne monte au sujet des fermetures de classe

 

Primaire : 200 à 300 classes en milieu rural fermeront à la rentrée 2018 (J-M Blanquer)

Alors que les profs, les parents et les élus des départements ruraux protestent contre la suppression de nombreuses classes en zones rurales, Jean-Michel Blanquer annonce la fermeture de 200 à 300 d’entre elles - mais il assure qu’il y aura "plus d’ouvertures".

Mi-février, de nombreux départements, des enseignants et des parents d’élèves, soutenus par leurs élus locaux, protestaient contre des fermetures de classes en milieu rural, prévues pour la rentrée 2018, et qui permettraient en fait selon eux de libérer des postes pour le dédoublement des CP-CE1 en éducation prioritaire.

[...] « je suis engagé en ce moment dans une politique de reconquête du monde rural », a-t-il ajouté, précisant que prochainement, devraient ouvrir des « internats ruraux ».

Extrait de vousnousils.fr du 06.03.18 : Primaire : 200 à 300 classes en milieu rural fermeront à la rentrée 2018 (J-M Blanquer

 

[Le chiffre de 250 fermetures de classes] est un chiffre très bas si vous comparez aux années passées et si vous regardez la réalité démographique. Par exemple, sur les deux rentrées scolaires de 2015 et 2016 il y avait 8000 élèves en moins et 1200 classes ont été supprimées. 1000 nouvelles classes seront créées dans toute la France en septembre prochain, en plus des classes créées par le dédoublement des classes de CP en REP et CE1 en REP+.

Extrait de leparisien.fr du 06.03.18 : Carte scolaire : « On n’a jamais été aussi attentif au monde rural », assure Jean-Michel Blanquer

Répondre à cet article