> 6 - DISPOSITIF > DEDOUBLEMENT, PDMQDC et TAILLE DES CLASSES > Dédoublement : - "Je peux repêcher ceux qui traînent" - Ces écoles qui (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dédoublement : - "Je peux repêcher ceux qui traînent" - Ces écoles qui risquent de "payer le prix" de la mesure Macron (le Monde) - La fronde des écoles rurales (Libération)...

19 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Dédoublement des CP : " A 12, je peux repêcher celui qui traîne "

Dans la classe de CP de Danielle Ruetsch, le tempo, depuis notre première visite en septembre 2017, n’a pas faibli. Avec seulement douze élèves face à elle, l’enseignante de l’école Furstenberger de Mulhouse (Haut-Rhin), classée " REP + " (le noyau dur de l’éducation prioritaire), avait eu l’" intuition ", à la rentrée, de journées plus riches, plus pleines.

Extrait de lirelactu.fr/source/lemonde du17.02.18 : Dédoublement des CP : " A 12, je peux repêcher celui qui traîne "

[...] Autre ambiance, autre volume sonore dans la classe des "CP B" de l’école manin dans l’est de paris. Ici, deux enseignantes, Marine Caron et Justine Gérard, prennent en charge vingt-quatre enfants.

 

Ces écoles qui risquent de " payer le prix " de la mesure Macron

Alors que la rentrée 2018 se prépare, une question résonne parmi les profs : où trouver les enseignants pour dédoubler, en plus des CP, une partie des CE1 des écoles de l’éducation prioritaire, comme s’y est engagé, pour septembre, le gouvernement ? " En maternelle ", redoute Marion Audrain, enseignante dans le Val-de-Marne.

Extrait de lemonde.fr du17.02.18 : Ces écoles qui risquent de " payer le prix " de la mesure Macron

 

« Les classes rurales sont les sacrifiées de la prochaine rentrée », s’indigne Dominique Dhumeaux, maire de Fercé-sur-Sarthe (Sarthe) et vice-président de l’association des maires ruraux de France.

Dans son département par exemple, une cinquantaine de fermetures de classes sont prévues, dont une quarantaine en milieu rural. Le directeur académique « doit trouver 32 postes pour les dédoublements de classes de CP et CE1 en REP+ (éducation prioritaire renforcée) pour l’agglomération du Mans. Comme il n’y a pas eu de postes supplémentaires, sa seule solution a été de fermer des classes en milieu rural », dit-il.

Extrait de libération.fr du 10.02.18 : Fermeture de classes : la fronde des écoles rurales qui s’estiment sacrifiées

 

Voir aussi :

Extrait de caissedesdepotsdesterritoires.fr du 12.02.18 : Rentrée des classes 2018 - Les dédoublements des classes en REP sont-ils responsables des fermetures des classes rurales ?

Répondre à cet article