> 5 - EDUCATION PRIOR. > TYPE DE DOCUMENT > RAPPORT OFFICIEL (6 SR) > Rapport Conseil de ... : Cnesco, Cnv, Hce, Csp... > Composition et missions du Conseil scientifique de l’Education nationale (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Composition et missions du Conseil scientifique de l’Education nationale (site du MEN). Historique des différents "Conseils de ..." (OZP)

12 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, a installé les membres du Conseil scientifique de l’Éducation nationale et a présenté leurs missions, mercredi 10 janvier au ministère de l’Éducation nationale.
Le conseil, doté d’un pouvoir consultatif et composé d’une vingtaine de personnalités reconnues travaillant dans différentes disciplines scientifiques, pourra être saisi sur tous les sujets afin d’apporter des éclairages pertinents en matière d’éducation.

Le Conseil scientifique de l’éducation nationale est un atout essentiel pour l’ensemble de la communauté éducative qui pourra ainsi bénéficier des dernières avancées de la recherche. Par ses travaux, par ses débats, le Conseil scientifique va éclairer la décision politique sur les grands enjeux éducatifs de notre temps.

En complémentarité avec le Cnesco et les inspections générales, le Conseil scientifique, dans une approche résolument pluridisciplinaire, va nourrir la réflexion pédagogique en mettant à la portée de tous les résultats de la recherche de pointe comme des expérimentations de terrain.

Au plus près des besoins des professeurs, le Conseil fera des recommandations pour aider notre institution et les professeurs à mieux saisir les mécanismes d’apprentissage des élèves et ainsi mieux répondre à la diversité de leurs profils.

Son travail aura aussi un impact sur la formation des cadres de l’éducation nationale via l’Esen (École supérieure de l’éducation nationale). Les travaux du Conseil vont permettre également de nourrir le contenu des formations initiales et continues des professeurs. En conjuguant l’excellence du savoir-faire empirique des professeurs et le meilleur du savoir théorique établi par la communauté scientifique nous offrirons à la communauté éducative les outils pédagogiques plus adaptés à notre temps.

Les travaux du Conseil doivent nous permettre de dépasser des clivages qui ont pu parfois paralyser l’École. Rassemblés autour de constats clairs et d’objectifs communs, nous allons faire de l’éducation nationale une référence en matière de pédagogie, socle indispensable du progrès de tous nos élèves.

Jean-Michel Blanquer
Ministre de l’Éducation nationale

Extrait de education.gouv.fr du 10.01.18 : Installation du Conseil scientifique de l’Education nationale

 

Les membres du Conseil scientifique de l’Éducation nationale

Président : Stanislas Dehaene
Secrétaire général : Nelson Vallejo-Gomez

Berry Gérard, professeur au Collège de France - Chaire Informatique et Sciences numériques
Bianco Maryse, enseignante-chercheuse au Laboratoire des Sciences de l’Éducation de l’Université de Grenoble
Bressoux Pascal, professeur à l’Université de Grenoble-Alpes en Sciences de l’Éducation
Deauvieau Jérôme, professeur des universités et directeur du département de sciences sociales de l’ENS-Paris
Dehaene Stanislas, professeur au Collège de France - Chaire de Psychologie cognitive expérimentale
Demeuse Marc, professeur à l’Université de Mons (Belgique) en Psychologie et Statistique
Duflo Esther, professeur au Massachusetts Institute of Technology - Chaire "Abdul Latif Jameel" sur la réduction de la pauvreté et l’économie du développement
Fayol Michel, professeur à l’Université Blaise Pascal de Clermont en Psychologie cognitive et du Développement
Ghys Étienne, directeur de recherche du CNRS à l’ENS-Lyon (Mathématiques, Géométrie, Topologie et Systèmes dynamiques)
Gurgand Marc, directeur de recherche du CNRS. Professeur en Politiques publiques et Développement à l’Ecole d’économie de Paris et à l’ENS-Paris
Huron Caroline, chargée de Recherche à l’Inserm. Docteur Psychiatre. Chercheur au Laboratoire de neuroimagerie cognitive
Kouider Sid, directeur de Recherche du CNRS. Enseignant-chercheur à l’ENS-Paris en sciences cognitives, psychologie du développement
Pasquinelli Eléna, enseignant-chercheur à l’ENS-Paris. Membre de l’Institut Jean Nicod (ENS-EHSS-CNRS)
Proust Joëlle, directeur de Recherche du CNRS – Membre de l’Institut Jean-Nicod (Philosophe, spécialiste de métacognition)
Ramus Franck, directeur de Recherche du CNRS - Professeur attaché à l’École nationale supérieure de Paris – Co-directeur du Master en Sciences cognitives (ENS-EHESS-Université de Paris-Descartes)
Savidan Patrick, professeur d’éthique et de philosophie politique à l’Université de Paris-Est Créteil (UPEC), directeur de la revue Raison Publique et président de l’Observatoire des inégalités
Sebastian-Galles Nuria, professeur à l’Université de Barcelona en Sciences cognitives et bilinguisme
Spelke Elizabeth, professeur à Harvard University en psychologie comportementale
Sprenger-Charolles Liliane, chercheur émérite du CNRS au laboratoire de psychologie cognitive (Université d’Aix-en Provence). Linguiste et psycholinguiste
Suchaut Bruno, professeur en sciences sociales et politiques de l’Université de Lausanne. Directeur de l’Unité de recherche pour le pilotage des systèmes pédagogiques
Ziegler Johannes, directeur de recherche du CNRS, directeur du Laboratoire de psychologie cognitive - Université d’Aix-Marseille

 

Un Conseil scientifique pluridisciplinaire pour l’école
Développer une pédagogie fondée sur des preuves : telle est l’ambition du nouveau Conseil scientifique de l’éducation nationale, présidé par le neuroscientifique Stanislas Dehaene, et qui se réunit pour la première fois mercredi 10 janvier.

Extrait de lemonde.fr du 09.01.18 : Un Conseil scientifique pluridisciplinaire pour l’école

 

Stanislas Dehaene, des neurosciences aux sciences de l’éducation

Nommé à la tête du nouveau Conseil scientifique de l’éducation nationale, ce grand spécialiste des sciences cognitives et professeur au Collège de France a un credo : « enseigner est une science ».

Extrait de lemonde.fr du 09.01.18 : Stanislas Dehaene, des neurosciences aux sciences de l’éducation

 

SOS Conseil scientifique

Action. Réaction. Vous avez un problème avec un élève ? Le conseil scientifique nommé par JM Blanquer le 10 janvier vous donnera la réponse à appliquer immédiatement selon un protocole bien défini. C’est ce qu’a expliqué, très sérieusement, Stanislas Dehaene, président du nouveau Conseil scientifique de l’éducation nationale, en présence de JM Blanquer le 10 janvier. Le Conseil se mêlera des interventions dans la classe, de la formation des enseignants et aussi des manuels. Une nouvelle époque commence ?

[...] Une pluridisciplinarité moquée par le ministre lui même

Finalement le ministre a nommé une majorité de spécialistes des sciences cognitives. Sur les 22 membres, on compte 11 spécialistes de cette discipline dont le président Stanislas Dehaene. Avec lui on trouve Maryse Bianco, Michel Fayol, Caroline Huron, Sid Kouider, Eléna Pasquinelli, Joelle Proust, Franck Ramus, Nuria Sebastian-Galles, Elisabeth Spelke, Liliane Sprenger-Charolles et Johannes Ziegler. Marc Gurgand et Esther Duflo sont des économistes. Bruno Suchaut et le très contesté Jérome Deauvieau sont sociologues. Gérard Berry est un spécialiste de l’informatique. Patrick Savidan est un philosophe. Enfin Pascal Bressoux et Marc Demeuse appartiennent aux sciences de l’éducation.

La distribution du conseil s’est faite entre quelques laboratoires de sciences cognitives, les écoles normales et l’Iredu principalement. Le ministre le conteste mais de nombreux membres du conseil sont proches d’Agir pour l’Ecole, une association dont a fait partie JM Blanquer et qui est pilotée par l’Institut Montaigne.

[...] Le conseil pense, les profs réalisent...
Il revient à Stanislas Dehaene de définir les champs d’action du conseil. Le conseil s’occupera "du handicap et des inégalités", deux points curieusement mis ensemble. Il travaillera sur la métacognition c’est à dire l’apprendre à apprendre.

Mais les ambitions de S Dehaene vont bien au delà. Le conseil réalisera des évaluations et de véritables protocoles à suivre en classe. Par exemple un test permettra "de dire à quel niveau se situe un enfant par exemple en lecture au CP et s’il risque (de façon prédictive) d’être en difficulté ou s’il ne progresse pas assez vite. Immédiatement une intervention aura lieu sur une base individuelle".

"On ne va pas seulement proposer des évaluations qui arrivent en retard", insiste S Dehaene. "On va pouvoir intervenir rapidement avec des outils". Il cite ne exemple un logiciel qu’il a conçu... Le conseil "donnera aux enseignants les moyens de calibrer et d’adapter leur enseignement à leur situation".

Dans le même esprit le conseil réalisera des formations. " Il y a un minimum de bagage scientifique que les enseignants doivent maitriser. On va définir ce minimum et le proposer dans un mooc utilisé pour la formation continue".

Ce n’est pas tout. Le conseil veut aussi s’occuper des manuels. Il donnera des recommandations en maths , en lecture, en informatique dans le cadre d’un cahier des charges pédagogiques. Par exemple "les programmes ne disent dans quel ordre faire les apprentissages". Le conseil l’indiquera. Il annonce aussi un colloque sur l’expérimentation le 1er février.

Extrait de cafepedagogique.net du 10.01.18 : SOS Conseil scientifique

 

Note du QZ : le site de l’OZP a récemment créé le mot-clé Rapp. des "Conseils nationaux..." : CNESCO, Cnv, Hce, Hci... qui indexe les rapports et les activités des différents "conseils" ou "hauts-conseils" créés depuis plus d’une dizaine d’années par le ministère de l’Education nationale (ou par d’autres ministères.
Beaucoup d’entre eux ont disparu ou ont changé d’appellation.
Dans les 200 articles indexés à ce jour, on remarque la place importante tenue actuellement le Cnesco et le CNV (conseil national des villes)

Voir le mot-clé Rapp. des "Conseils nationaux..." : CNESCO, Cnv, Hce, Hci...

Répondre à cet article