> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > ETUDE UNIVERSITAIRE > Un important dossier d’Education et Didactique présente les travaux d’Anthony (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un important dossier d’Education et Didactique présente les travaux d’Anthony S Brik sur "les communautés d’amélioration", avec notamment une étude de Patrick Rayou sur les communautés d’enseignants qui se sont créées en éducation prioritaire

10 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Comment améliorer l’Ecole ?

L’Ecole peut-elle s’améliorer et si oui comment ? Si l’on en croit Anthony S. Bryk, ou encore B Jacob, les tentatives faites pour améliorer les systèmes éducatifs ont surtout apporté des désillusions. Alors que le ministre réunit un "conseil scientifique" censé apporter les "bonnes pratiques" au soleil du pilotage par les résultats, le débat scientifique est déjà ailleurs. C’est ce que montre la dernière livraison de la revue Education & didactique (volume 11 numéro 2, Presses universitaires de Rennes) qui apporte un éclairage nouveau. Elle fait dialoguer Anthony S Brik (à travers un texte fondateur traduit en français) avec des chercheurs français et pas des moindres ; D Meuret, P Rayou, A Tiberghien, A tricot, M Toullec-Théry). Le concept de "communauté d’amélioration" introduit par A S Bryk est ici éclairé par l’apport des chercheurs français. Bien loin de la généralisation de "bonnes pratiques" imposées aux établissements, le débat se situe sur l’accompagnement des enseignants ou des communautés enseignantes. Il est vrai qu’on est là à des lieues de la gestion de l’éducation nationale...

[...] Les limites des communautés
Patrick Rayou apporte un autre éclairage venu de ses observations des communautés d’enseignants qui se sont crées dans les établissements prioritaires. Pour lui, "ces auto-prescriptions, en quelque sorte horizontales, réinterprètent les demandes de l’institution éducative et de ses usagers et suscitent ainsi la fabrication de succédanés" avec souvent un décalage vers le bas dans les exigences.
P Rayou ne croit pas plus aux injonctions descendantes, d’ailleurs souvent accompagnées d’aucun moyen d’application. " Structurer des communautés d’enseignants en réseaux pour développer plus rapidement les capacités à améliorer les résultats de l’école semble une idée bien plus féconde que les pratiques ordinaires d’injonctions formelles descendantes ou informelles ascendantes. Mais emprunter cette pose simultanément la question de la construction de ces réseaux et celle de la nature des savoirs qui y circulent et s’y développent.
Car il ne suffit pas d’être engagés et unis dans l’action pour échapper à des échanges de savoirs qui visent plus les avantages d’un groupe, que son aptitude à agir sur les situations au bénéfice de ceux dont il a la charge", écrit-il. C’est tout le rapport entre les communautés et leur accompagnement, entre recherche et enseignants, qui doit être travaillé.

Education et Didactique

Extrait de cafepedagogique.net du 09.01.18 : Comment améliorer l’Ecole ?

Répondre à cet article