> 6 - PEDAGOGIE et FORMATION (69 SR) > ACTION LOCALE par niveau (6 SR) > Action locale A L’ECOLE (9 SR) > Ecole (Français et Langues) > Bilan positif pour l’expérimentation du programme Lecture, inspirée de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Bilan positif pour l’expérimentation du programme Lecture, inspirée de la méthode PARLER, menée dans la circonscription en REP+ de Sainte-Suzanne (La Réunion)

12 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Bilan positif pour le programme lecture à Sainte-Suzanne

L’école élémentaire [REP+] Henri Morange accueillait vendredi 8 décembre 2017 l’inspecteur d’académie, adjoint au recteur, Jean-François Salles, pour un premier bilan du programme expérimental Lecture mené depuis deux ans dans toutes les écoles de la circonscription de Sainte-Suzanne.
Située en réseau d’éducation prioritaire renforcée (REP+), l’école élémentaire Henri Morange, accueille cette année 332 élèves, dans 16 classes, dont 5 CP à 12.
Particularité de l’école, elle participe au projet Lecture - inspiré du programme Parler expérimenté par le docteur Zorman à Grenoble. Un chargé de mission, Clément Méline, orthophoniste, a été recruté en septembre 2015 pour les 3 ans de l’expérimentation.

Le programme Lecture se caractérise par la mise en œuvre d’un dispositif d’entraînement reposant sur un enseignement explicite et systématique de la conscience phonologique, du code alphabétique, de la compréhension et du vocabulaire, par l’intermédiaire de séances quotidiennes et intensives en petits groupes de niveau homogène. Les progrès individuels sont mesurés chaque trimestre pour pouvoir remédier aux difficultés avant qu’elles ne s’installent.

Après une première expérimentation dans 9 classes de la circonscription de Sainte-Suzanne, le projet est étendu à la rentrée 2016 auprès de 1 000 élèves dans 16 classes de grande section et 20 classes de cours préparatoire de la circonscription de Sainte-Suzanne. En parallèle, un partenariat est établi avec l’association Agir pour l’école et le projet fait l’objet d’un suivi scientifique. Ce travail d’évaluation est mené avec le suivi en parallèle d’une cohorte de 1 000 élèves dans une circonscription témoin, celle de Bras Panon.

L’étude statistique réalisée en collaboration avec deux enseignants chercheurs de l’université (Mylène Eyquem de l’UFR Lettres et Sciences humaines pour la prise en compte du plurilinguisme à La Réunion et Nicolas Moreau de l’UFR Droit et économie pour le suivi statistique) à pour objectif de s’assurer de la validité scientifique de l’expérimentation avant extension éventuelle à des classes d’une ou plusieurs autres circonscriptions.

Les résultats de la première année complète d’expérimentation du programme Lecture sont très encourageants. Par exemple, seuls 4,9 % des élèves de grande section ayant suivi le programme ont été évalués comme « fragiles » en fin d’année, contre 13,1 % de la population témoin. De même, seuls 2,9 % des élèves de cours préparatoire ayant suivi le programme sont encore « fragiles » en lecture de syllabes en fin d’année scolaire, contre 15,3 % pour la population témoin.

Sur la base de ces bons résultats, le programme est également étendu, depuis la rentrée d’août 2017, aux 10 classes de grande section situées en REP+ dans la circonscription d’Étang-Salé/Saint-Louis.

La mise en place des CP à 12 depuis la rentrée vient renforcer encore l’efficacité du programme. Le nombre réduit d’élèves permet d’augmenter notablement leur « temps d’engagement ».

Ce projet de prévention de l’illettrisme et de l’échec scolaire est conduit par l’académie en partenariat avec l’Agence régionale de santé (ARS), l’association Institut régional des sourds et aveugles de Marseille (IRSAM), le Centre médico psycho-pédagogique de Saint-André et de Saint-Benoît et l’association « Agir pour l’école ». Il est également inscrit dans le projet éducatif territorial de la commune.

Extrait de ac-reunion.fr : Bilan positif pour le programme lecture à Sainte-Suzanne

 

Sur le site OZP,
voir le mot-clé *Maîtrise Langue (MACLé, PARLER, ROLL)/

Répondre à cet article