> 5 - EDUCATION PRIOR. > MATERNELLE et Petite enfance (10 SR) > Déclarations gouvernementales (Maternelle) > J.-M. Blanquer annonce des Assises de la maternelle en mars 2017 parrainées (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

J.-M. Blanquer annonce des Assises de la maternelle en mars 2017 parrainées par le neuropsychiatre Boris Cyrulnik

8 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Michel Blanquer veut transformer l’école maternelle. Le ministre de l’Éducation nationale va s’appuyer sur l’expertise du neuropsychiatre Boris Cyrulnik, spécialiste de la petite enfance pour « penser la maternelle de demain ». Des assises réunissant les principaux acteurs de l’école maternelle se tiendront en mars prochain. Objectif : faire en sorte que la maternelle française soit, plus encore, l’école de l’épanouissement et de l’apprentissage du langage.

Extrait de ouest-france.fr du 06.01.18 : INFO OUEST-FRANCE. Le ministre de l’Education s’appuie sur un neuropsychiatre pour « penser la maternelle de demain »

 

[...] Boris Cyrulnik vante dans Ouest France la méthode de l’attachement, axée sur le langage, le comportement et l’attitude de l’enseignant envers l’enfant. « La formation des professeurs et des intervenants à la maternelle, notamment des Atsem, sera l’un des sujets majeurs des assises. Il s’agira de revoir les formations initiales et continues, peut-être d’aller jusqu’à des formes de certification, mais également de créer de nouveaux outils pédagogiques, dont certains à l’adresse des parents », dit le ministre en complément. « L’école maternelle doit devenir une locomotive pour toute l’école, synonyme de bonheur et non d’angoisse. Une école de la confiance », poursuit-il.

Extrait de lefigaro.fr du 06.01.18 : Jean-Michel Blanquer veut transformer l’école maternelle

 

Blanquer veut "repenser" l’école maternelle

Dans un entretien accordé à Ouest France le 6 janvier, JM Blanquer annonce qu’il donne mission au psychiatre Boris Cyrulnik d’organiser des Assises de la maternelle en mars 2018. Elles auront pour but de "repenser l’école maternelle" pour en faire "l’école de l’épanouissement et du langage". Une initiative saluée avec précaution par Isabelle Racoffier, présidente de l’Ageem, l’association des professeurs de maternelle, et Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp. Toutes deux posent notamment la question des conditions matérielles d’exercice en maternelle.

Extrait de cafepedagogique.net du 08.01.18 : Blanquer veut "repenser" l’école maternelle

Répondre à cet article