> 5 - Dispositif EDUCATION PRIORITAIRE (150 SR) > TYPE DE DOCUMENT > DOSSIER > Témoignage d’un enseignant d’anglais depuis 15 ans dans un collège REP de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Témoignage d’un enseignant d’anglais depuis 15 ans dans un collège REP de l’académie de Dijon

27 novembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] Une langue simple et pourtant tellement riche

Laurent, enseignant d’anglais en collège dans l’académie de Dijon :

« Professeur d’anglais est un métier que j’ai choisi parce qu’il me permet de partager et d’enseigner une langue que j’ai moi-même découverte et aimée au collège puis au lycée, grâce à des professeurs investis et passionnés. Ils ont su me donner le goût des autres cultures, l’envie de maîtriser la langue du voyage et de pouvoir me plonger dans les livres et les films dans la langue maternelle de mes auteurs et réalisateurs préférés. D’en découvrir de nouveaux aussi. C’est par exemple au lycée que j’ai découvert Steinbeck en lisant en classe et en écoutant la version audio de « Des souris et des hommes », une révélation. Une langue simple et pourtant tellement riche ! Les cours étaient vivants et intéressants. J’ai eu envie de faire la même chose. C’est aussi là que j’ai compris l’intérêt de comprendre et de parler une autre langue. C’est aussi là que j’ai eu l’envie de voyager tout en étant capable de communiquer sans trop de difficultés. Enseigner cette langue permet de choisir, de découvrir, de partager des supports que l’on aime et ce choix, grâce à Internet, est illimité. Etre enseignant d’anglais permet aussi de faire découvrir aux élève les petites choses qui donnent envie d’en savoir plus, il faut rechercher les vidéos, les films, les extraits de livres qui vont être motivants, il faut montrer que l’anglais est partout mais qu’il permet aussi et avant tout de communiquer partout et avec tout le monde. Ce métier permet aussi d’organiser des séjours linguistiques.
C’est pour certains élèves (je travaille en REP depuis 15 ans) le premier voyage, le premier contact avec une autre culture. C’est très important, surtout en ce moment. À notre niveau, nous posons des bases pour permettre à ceux qui le souhaitent de s’ouvrir à d’autres cultures, d’autres façons de vivre. C’est un métier exigeant, beaucoup d’élèves nous arrivent sans goût pour la matière, tout l’enjeu est de montrer que cette matière est bien plus que de la grammaire, des verbes irréguliers et des dialogues répétés en cœur. Il nous arrive d’allumer une étincelle, d’éveiller la curiosité et c’est gagné. C’est un métier en constante évolution dans lequel on apprend en permanence. Il est à conseiller à ceux qui aiment transmettre, partager, travailler avec des adolescents, à ceux qui sont curieux d’expérimenter. En un mot, c’est un métier très enrichissant, même s’il faut entendre par là humainement enrichissant bien sûr parce que compte tenu du nombre d’années d’études mis en parallèle avec le niveau de salaire, il ne vous rendra pas riche côté portefeuille. »

[...]

Extrait de vousnousils.fr du 24.11.17 : Prof d’angalis, un métier formidable et qui a du sens

Répondre à cet article