> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Ethnicité / Laïcité / Racisme / Immigration > « L’Autre est mon avenir. Contes nomades en collèges », documentaire de Vincent (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

« L’Autre est mon avenir. Contes nomades en collèges », documentaire de Vincent Dumesnil sur un projet de l’académie de Paris d’échanges littéraires entre classes contre le communautarisme initié par des collèges du XXe en éducation prioritaire

20 novembre 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 12.01.18
L’Autre est mon avenir : le succès du film produit par l’académie de Paris

L’académie de Paris présente son film L’Autre est mon avenir conçu par Françoise Gomez avec la voix de Daniel Mesguich. Ce film de Vincent Dumesnil met en scène des élèves et professeurs de l’académie de Paris. Les quatre projections ont connu un vif succès, une fierté pour toute l’équipe du film.

L’avant-première du film a eu lieu le mercredi 15 novembre 2017 au lycée Raspail dans le 14ème arrondissement. Cette avant-première professionnelle était réservée à tous les enseignants de Paris, en présence de Jenny Hijra pour le collège (professeure de lettres certifiée Théâtre) et d’Agathe Richard (professeure de philosophie).

Le film est composé de deux parties. La première partie nommée "contes nomades en collèges", d’une durée d’environ 50 minutes, expose des collégiens préparant une récitation et s’attachant à organiser un buffet en vue de recevoir d’autres élèves. Dans le cadre de ce travail, plusieurs classes ont reçu des classes d’autres écoles. Cette séquence sous le signe de l’accueil de l’autre, de l’échange et de l’hospitalité est une leçon d’éducation et d’humanité pour ces collégiens.

La seconde partie, "de l’épopée à la philosophie" de 40 minutes environ, met en avant des lycéens et professeurs. Cette partie est un ensemble de projets autour d’Homère et de Platon qui, pendant le film, se matérialise par des dialogues avec les voix de notre passé. Voix d’Homère, au chant XXIV et dernier de l’Iliade, et voix de Platon, dans le Gorgias.

Le DVD de ce film est un outil pédagogique puisque, ainsi que la quatrième de couverture l’indique : "ce film n’est pas un documentaire-souvenir : c’est une lettre ouverte, une invitation à poursuivre".

À ce sujet, un stage académique animé par Moise Fdida (conteur) a eu lieu en novembre, intitulé "Conter et faire raconter en collège".

Trois autres projections, placées sous le haut patronage de monsieur le recteur de Paris, ont eu lieu dans le cinéma du Louxor dans le 10ème arrondissement : le 17 novembre 2017 en présence de monsieur le directeur de l’académie et de monsieur le doyen de l’Inspection générale des Lettres, le 22 décembre 2017 en présence du recteur Gilles Pécout et du réalisateur Daniel Mesguich et le 23 décembre 2017 en présence de la Secrétaire générale de l’enseignement scolaire.

L’Autre est mon avenir est un projet pédagogique 2016-2017 instructif et émouvant "qui donne envie de devenir professeur", si l’on en croit les plus fréquents commentaires recueillis.

Extrait de ac-paris.fr du 12.01.18 : L’Autre est mon avenir : le succès du film produit par l’académie de Paris

 

« L’Autre est mon avenir », de Vincent Dumesnil
Réalisé par l’académie de Paris avec le soutien de l’Union européenne, le film documentaire L’Autre est mon avenir sera diffusé à partir du mois de novembre prochain. Une avant-première réservée aux enseignants aura lieu le 15 novembre, à 14 h, au lycée Raspail, à Paris, en présence de professeurs de l’équipe-pilote.

Conçu par Françoise Gomez et réalisé par Vincent Dumesnil avec la participation de Daniel Mesguich, L’Autre est mon avenir est un projet européen qui reflète les trois volets de l’action littéraire et pédagogique éponyme, conduite de novembre 2015 à juin 2017 : L’Autre est mon avenir. Contes nomades en collèges.

.
.
À l’origine du film

De novembre 2015, moment où le projet des « Contes nomades en collèges » fut présenté au Rendez-vous annuel des Lettres organisé par la DGESCO et l’Inspection générale à la BNF, jusqu’au printemps 2017, des professeurs et des élèves se sont efforcés de puiser dans les programmes de français, de langues anciennes et de sciences humaines, la plus sûre et la plus constante réplique aux menaces de repli communautaire qui étaient l’onde portée des attentats dont Paris fut victime.

Ce film montre le travail, quotidien et patient, de femmes et d’hommes qui ont choisi de transmettre les valeurs portées par les grands textes en les donnant à lire et à vivre, d’un même mouvement.

.
Synopsis

.

• Première partie : Contes nomades en collèges (50 min)

Les « Contes nomades en collèges » reposent sur un échange en réseau entre des collèges qui s’offrent l’hospitalité lors de moment conviviaux où l’hospitalité est chantée et racontée. On explore l’hospitalité en la mettant en pratique et en puisant dans le répertoire des grands textes, notamment des textes fondateurs. Le temps, l’espace, la scénographie de la rencontre sont conçus par les élèves.

Les élèves qui accueillent sont à leur tour accueillis, selon un principe de nomadisme littéraire qui s’appuie sur la dynamique d’échanges en réseau déjà bien vivante entre écoles et collèges.

Toutes les déclinaisons locales et « branches dérivées » sont bienvenues : le projet prévoit son adaptation selon les contextes. Pour s’aider, les professeurs ont à leur disposition une anthologie en ligne, sur le site de la région inter-académique Paris-Île-de-France, espace Pédagogie, rubrique : Lettres, Humanités et valeurs de la République. Cette anthologie ouverte s’enrichit des apports de chaque rencontre.

.
• Seconde partie : De l’épopée à la philosophie (40 min)

Cette partie réunit en continuité :

Iliade, chant XXIV

Moment fédérateur que cette présentation, en collège et lycée, pour les adultes et pour les jeunes, dans un dispositif bi-frontal situé lui aussi dans l’espace-classe, du dernier chant de l’Iliade, le chant XXIV. Dominique Proust, metteur en scène et interprète du texte, donne à entendre et à partager le moment inouï sur lequel se clôt l’épopée guerrière : la marche du vieux Priam, traversant les lignes ennemies sous la protection des dieux, pour venir supplier Achille de lui rendre le corps de son fils Hector.

Pour toucher le cœur de celui qui lui a tué son fils, Priam évoque la figure de son père : moment d’empathie absolue, qui verra Achille restituer le corps d’Hector après avoir offert l’hospitalité à Priam. Le spectacle s’ouvre à la discussion avec le public, initiant celui-ci à la portée de l’épopée homérique, dans l’Antiquité et de nos jours.

.

Gorgias I, ou le pouvoir des mots.
Initiation à la philosophie par le dialogue platonicien

Forme confiée à un professeur de philosophie et de théâtre exerçant dans le supérieur, Stéphane Poliakov, qui est en même temps traducteur, metteur en scène et acteur, Gorgias I, ou le pouvoir des mots, est une initiation à la recherche philosophique, destinée aux classes de la seconde à la terminale. On y découvre en pratique que le dialogue philosophique, loin de chercher des réponses toutes faites, réside davantage dans la manière dont un groupe humain peut prendre en charge les grandes questions qui déterminent la vie collective.

Après Euthyphron en 2015, dialogue sur les notions d’impiété et de piété, le Laboratoire théâtral, compagnie de Stéphane Poliakov et Hugues Badet, aborde la première partie du Gorgias, qui traite du pouvoir de la rhétorique : la vérité peut-elle dépendre du talent que l’on possède pour plaider son point de vue ?

Gorgias I, ou le pouvoir des mots s’ouvre, après une heure de représentation en espace scolaire où le public fait cercle autour des deux interprètes, sur un prolongement du dialogue avec l’assistance. C’est l’occasion pour Stéphane Poliakov, redevenu professeur de philosophie, et pour Hugues Badet, professeur d’art dramatique, d’initier à Platon de jeunes lycéens qui découvrent ainsi pourquoi la dialectique, synonyme ancien de philosophie, a partie liée avec le dialogue.

.
L’équipe du projet

.

Équipe coordonnatrice

Auteur et pilote du projet : Françoise Gomez, IA-IPR de lettres-théâtre jusqu’au 31 août 2017, chargée de mission rectorale à compter du 1er septembre 2017.

Conseillère GIP-TICE sur le projet européen : Cynthia Klapczynski, chargée de mission.

Coordonnateur des actions pédagogiques : Moïse Fedida, professeur de Lettres et conteur.

Secrétaire pour le projet : Ariane Boissy-Huret, professeur de lettres et de théâtre.

Coordonnateur administratif : Pierre Charbonnel, professeur de lettres et de théâtre.

Né en 2015-2016 dans le XXe arrondissement de Paris pour prévenir les dérives communautaristes, l’action « L’Autre est mon avenir » et son volet des « Contes nomades en collèges » ont reçu le soutien officiel de Frédérique Calandra, maire du XXe arrondissement (ambassadeur du projet : Patrice Coupry, chef d’établissement).

.

Les professeurs pionniers du projet européen en 2016-2017

Juliette Bayet professeur de lettres au collège Lucie-Faure. – Clarisse Bensaïd, professeur de lettres au collège Jean-Perrin. – Émilie Charbonnier, professeur de lettres, auteur jeunesse, au collège Robert-Doisneau. – Hélène Doroszczuk, professeur de lettres au collège Jean-Baptiste-Clément. – Marie Escande, professeur de lettres au collège Pierre-Mendès-France. – Agnès Grinberg, professeur de lettres au collège Robert-DoisneauL. – Jenny HIura, professeur de lettres au collège Lucie-Faure. – Raphaëlle Pignarre, professeur de lettres au collège Maurice-Utrillo. – Orianne Trouvé, professeur de lettres au collège Sonia-Delaunay. – Laure Pelayo, collège Condorcet. – Patricia Chabot et Renaud Guillaume, professeurs de lettres au lycée Charlemagne, formateurs. – Agathe Richard, professeur de philosophie aux lycées Paul-Bert et Raspail. – Catherine Belle et Emmanuel Missoffe, professeurs de lettres au lycée Maurice-Ravel.

Porté par la dynamique de l’éducation prioritaire et de la prévention du décrochage, « L’Autre est mon avenir » est un projet académique proposé à tous les établissements de Paris, publics et privés sous contrat, dans une perspective de mixité et d’inclusion sociales.

.

Artistes intervenant dans le projet

– IIiade, chant XXIV : Dominique Proust, Compagnie Télémaque
– Gorgias 1, ou le pouvoir de la parole : Stéphane Poliakov et Hugues Badet, Compagnie Théâtre Laboratoire
– Réalisateur du film : Vincent Dumesnil.
– Récitant : Daniel Mesguich.

.

Chefs d’établissement hôtes et conseillers en 2016-2017

Les chefs des établissements lieux d’exercice des professeurs précités, ainsi que Ève-Marie Leroux-Langlois, proviseur du lycée Claude-Monet. – Corinne Martin, principale du collège Poquelin. – Philippe Pradel, proviseur du lycée Paul-Bert.

.

Conseillers du comité de pilotage

Thierry Sahuc, principal du collège Jean-Baptiste-Clément. – Karim Yahiaoui, principal du collège Robert-Doisneau. – Luc Pham et Antoine Destres, DASEN. – Alain Lasalle, IA-IPR de philosophie. – Raymond Riquier, IA-IPR EVS. – Nicolas Scheider, coordonnateur académique de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire.

.

• Le dossier des Contes nomades en collèges, historique et anthologie ouverte aux suggestions, est accessible sur le site académique de Paris.

Pour tout renseignement, et pour s’inscrire à la projection au lycée Raspail, 15 bis, avenue Maurice d’Ocagne, 75014 Paris, mercredi 15 novembre, de 14 h à 17 h, écrire à francoise.gomez@ac-paris.fr

Extrait de actualités.ecoledeslettres.fr du 31.10.17 : L’autre est mon avenir

 

Sur le site OZP
Voir le mot-clé
*Voyage, Echange (gr 4)/

Répondre à cet article