> 6 - Pédagogie en ZEP > Dédoublement CP et "Plus de maîtres que de classes" > Emmanuel Macron en visite dans une école REP+ à CP dédoublé à Forbach pour la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Emmanuel Macron en visite dans une école REP+ à CP dédoublé à Forbach pour la rentrée

5 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Le président de la République accompagné du ministre de l’Éducation nationale et de la secrétaire d’État chargée des personnes handicapées s’est rendu à l’école Louis Houpert, à Forbach (Académie de Nancy-Metz), à l’occasion de la rentrée scolaire, le lundi 4 septembre.

Dans cette école située en réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+), Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer et Sophie Cluzel sont allés à la rencontre d’élèves de classes de CP dédoublées et ont échangé avec eux autour d’exercices de lecture et d’écriture, ainsi que d’une activité de mathématiques. Dès cette rentrée, environ 2500 classes de CP situées en REP+ sont dédoublées.

Ils ont ensuite rencontré une classe accueillant des enfants en situation de handicap et leurs accompagnants. La scolarisation des élèves en situation de handicap à l’école et leur accompagnement constituent une priorité absolue pour que chaque élève en situation de handicap puisse bénéficier d’un accompagnement.

Extrait de education.gouv.fr du 04.09.17 : Rentrée scolaire 2017 ; Déplacement avec le président de la République à Forbach (Moselle)

 

Aux abords de l’école qu’Emmanuel Macron et Jean-Michel Blanquer visitent ce lundi matin pour la rentrée scolaire, des parents parlent avec franchise de leur rapport à l’école. Les rythmes scolaires sont leur première préoccupation.

[...] Et les CP à 12, alors ? Pour les familles de ce quartier défavorisé de Forbach, « cela aurait dû être fait depuis longtemps », entend-on aux abords de l’école visitée par Emmanuel Macron et le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer.

Kader Dehar, ex-candidat aux législatives, est, lui aussi, face à l’école : « Mettre 12 élèves par classe, c’est une idée intéressante mais il faut aller plus loin, car certains élèves ont une mémoire auditive, d’autres visuelle. » Or, les évaluations promises par le ministre de l’Education dès cette année sur l’entrée en CP « ne tiennent pas compte de cela », regrette-t-il.

Extrait de lesechos.fr du 04.09.17 : Rentrée scolaire : à Forbach, les préoccupations des familles loin des directives ministérielles

Répondre à cet article