> 6 - Pédagogie / Formation > Actions A L’ECOLE ELEM. > Numérique, communication, presse (Ecole) > B* Activités de lecture sur tablettes, avec formation de 85 enseignants par (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Activités de lecture sur tablettes, avec formation de 85 enseignants par des référents numériques, dans 9 écoles en REP+ de Clermont-Ferrand

30 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Des valises mobiles pour plus de bagages en classe

A COMPLETER
2 RUE PELISSIER CITE ADMINIST. BAT P 5E ETAGE, 63034 CLERMONT FERRAND CEDEX 1
Site :
http://formation.ac-clermont.fr/pasi/

Auteur : David MALLERET
Mél : david.malleret@ac-clermont.fr

Début 2016, les neuf écoles élémentaires en REP+ de Clermont-Ferrand ont été dotées de tablettes par la municipalité. Les quatre-vingt-cinq enseignants ont reçu une formation sur leurs usages en classe. Certaines applications spécifiques ont été déployées suivant les projets des équipes. Quelques enseignants transforment déjà leur approche de la classe grâce à cet outil. Il est prévu de poursuivre l’accompagnement des équipes et de favoriser l’analyse de pratique entre collègues
.
Plus-value de l’action
Activités de lecture menées sur tablette ayant amené une forte implication et une grande attention de la part des élèves. Utilisation de Scratch en parcours autonomes sur tablettes.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Ce projet regroupe neuf écoles élémentaires de REP+ , soit quatre-vingt cinq enseignants du CP au CM2, soit près de 1500 élèves.

A l’origine
L’appropriation d’un nouveau matériel pour les enseignants est toujours délicate. Il faut compter plus d’une année pour que des schèmes se construisent autour d’un nouvel instrument de travail. Il en est de même pour les tablettes. D’autant plus que leur arrivée dans les foyers des enseignants ne s’est pas encore démocratisée ( 39 % selon l’Enquête PROFETIC auprès de 5 000 enseignants, septembre 2015). La municipalité a profité d’une offre gouvernementale pour équiper ses écoles situées en REP+, partant du postulat que ces élèves en grande difficultés face aux apprentissages pourraient de ce fait bénéficier d’une meilleure individualisation de leur parcours scolaire, avec un outil attrayant.

Objectifs poursuivis
Améliorer les performances scolaires des élèves. Améliorer les compétences des élèves ; Assurer la continuité des apprentissages ; Individualiser les parcours ; Faciliter les changements de posture de la part des enseignants, les pratiques de classe.

Description
Le choix des tablettes s’est porté sur des Androïd, avec une couche Sqool pour l’utilisation. Les applications déployées sont les suivantes : scratch, i-tooch, prompteur, com-phone, etigliss, qrdroïd, enregistreur, géogébra, Sqool est la sur-couche choisie pour la gestion de la classe virtuelle. Elle n’est pratiquement pas utilisée à cause de certains dysfonctionnements. Les tablettes sont fréquemments utilisées pour des accès Internet (Calucl@tice, Cloud), avec l’application Qrcode. Lecture plaisir avec l’écoute d’histoires racontées.

Modalité de mise en œuvre
Chacune des neuf écoles a bénéficié de 3 valises de 12 tablettes, comprenant également un ordinateur portable, une borne wifi et un vidéo-projecteur. Les apports en formation ont été multiples : prise en main des outils, déploiement d’applications spécifiques dans le cadre de projets (projet lecture à l’école Romain Rolland, projet français/math/numérique à Mercoeur, projet vidéo à Jean Macé). Pour ce qui concerne les échanges entre les enseignants par le biais de l’ENT, un groupe collaboratif SQOOL vient d’être créé. Aucun scénario n’a encore été déposé. Cependant les espaces de ressources en formation ont été ouverts et utilisés (Padlets) : http://padlet.com/sdap_tice/tabfranc https://padlet.com/sdap_tice/tabmat

Trois ressources ou points d’appui
Premier atout : Sur le secteur de collège de La Charme, l’entrée dans le dispositif REP+ avait renforcé le travail en équipe et la présence d’un poste PMQD (plus de maitre que de classe) orienté TICE a facilité les usages. Second atout : Les ERUN sont disponibles et réactifs pour accompagner et former les équipes sur le terrain. Troisième atout : L’outil Androïd est en forte évolution et l’on peut trouver de nombreuses applications très intéressantes du point de vue pédagogique (Scratch Jr, Comphone, Prompteur…). Certains collègues en ont bien pris conscience.

Difficultés rencontrées
Première difficulté : La solution SQOOL présente des soucis dans le déploiement d’applications et avec l’outil de gestion de classe virtuelle ( sur-couche SQOOL). Ce problème n’est toujours pas résolu. Seconde difficulté : On peut également faire le constat que le matériel déployé ne correspond pas aux attentes du terrain. La priorité pour les enseignants était avant tout d’avoir des outils de projection à demeure dans les classes. Ce problème est en passe d’être résolu grâce à un fort investissement de la part de la collectivité. Troisième difficulté : Il existe beaucoup de freins chez les enseignants. Certains sont d’ordre technique (la gestion du matériel… ), d’autres d’ordre pédagogique. L’utilisation de tablettes en classe oblige à repenser des fonctionnements généraux (privilégier le travail en atelier, organiser l’espace de classe différemment). Certains collègues ne sont pas encore prêts pour cela . Enfin la plupart hésitent encore à laisser entrer des collègues dans leur classe pour travailler ensemble. C’est aussi très chronophage pour la préparation et pour la gestion en classe.

Moyens mobilisés
Temps de formation allant de 3h à 24h suivant les projets des équipes (9 écoles). Un temps d’accompagnement dédié, dans et hors de la classe, pour répondre aux besoins de chaque équipe (de 1h à 5/6h suivant les disponibilités des ERUN, enseignants référents pour les usages du numérique).

Partenariat et contenu du partenariat
Mobilisation des ERUN (Enseignants Référents pour les Usages du Numérique). Formations croisées entre des enseignants chercheurs de l’ESPE et les ERUN pour une des écoles concernées. A la demande de l’équipe, dans les cadre des 9 journées de formation REP+, une formation sur les usages des talbettes dans le domaine du français a été menée, une autre dans le domaine des mathématiques.

Liens éventuels avec la Recherche
Un regard de la recherche serait nécessaire pour faire évoluer les pratiques des enseignants et faciliter l’évaluation du dispositif.

Evaluation

Evaluation / indicateurs
Indicateurs : amélioration des performances des élèves à l’entrée en 6e après 2 années. Utilisation de l’ENT Multiplication des scénarios de mise en œuvre des tablettes en classe. Publications éventuelles…

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Les ERUN n’ont pas été sollicités pour un accompagnement dans les classes. Un questionnaire a été élaboré autour des utilisations qui sont faites des tablettes. Ce questionnaire porte également sur le ressenti de certains collègues par rapport à l’amélioration de l’attention, de l’implication, des réussites.

Effets constatés
Sur les acquis des élèves : Dans quelques écoles, la tablette permet aux élèves un travail collaboratif, du co-étayage. Ils apprennent à travailler de manière plus autonome. L’appropriation de cet outil s’est faite sans aucune difficulté et permet une meilleure différenciation des parcours d’apprentissage. Le temps d’implication dans la tâche s’est amélioré.
Sur les pratiques des enseignants : Quelques enseignants ont commencé une mutation dans leurs pratiques en favorisant l’emploi des tablettes en classe. Les plans de travail autonomes se mettent en œuvre, des ateliers se créent avec les tablettes, individuels ou collectifs.
Sur le leadership et les relations professionnelles : Certains collègues éprouvent le désir d’échanger leurs pratiques, de mutualiser les expériences, de se rapprocher de chercheurs en numérique.
Sur l’école / l’établissement : Ce nouvel outil demande aux équipes de trouver des espaces d’échange de pratique (groupe de travail sur l’ENT, forum d’échanges). Pour ce qui concerne les pratiques des élèves, un regard extérieur doit être apporté.
Plus généralement, sur l’environnement L’utilisation des tablettes est plutôt bien perçue par les parents. Cette nouvelle technologie est bien accueillie.

Extrait de experitheque : Des valises mobiles pour plus de bagages en classe

Répondre à cet article