> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > PEDAGOGIE EN ZEP (49 SR) > Actions interdegrés (tous niveaux) > B* Partenariat de 2 ans autour d’un projet de voyage entre élèves de 3e et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Partenariat de 2 ans autour d’un projet de voyage entre élèves de 3e et étudiants en prépa, et entre leurs enseignants respectifs, au collège REP+ Jules Ferry de Metz

29 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Jules & Georges : des prépas avec les collégiens de REP

Lycée général et technologique Georges de La Tour
PLACE MAUD’HUY , 57045 METZ CEDEX 01
Site du PASI académique
Auteur : Christophe Muller
Mél : Christophe.muller1@nancy-metz.fr

Ce projet interdisciplinaire (Histoire, Education musicale, Arts plastiques, Economie, Lettres), inter établissement (collège [REP+] Jules Ferry et lycée Georges de la Tour) et inter degré (collège et CPGE), cherche à mettre en lien, par le biais d’un travail collaboratif et au service d’un projet commun (voyage inter établissement en Europe centrale début mai 2017), des collégiens et des étudiants de classe préparatoire.
C’est une quinzaine de professeurs et d’intervenants extérieurs qui sont au service de 70 élèves. Le partenariat, démarré en septembre 2016, met sur la durée de l’année scolaire, en contact hebdomadaire collégiens et étudiants, par une alternance de cycles d’ateliers, de conférences, de visites extérieures puis d’un voyage d’étude et de découverte.

Plus-value de l’action
Au contact des 46 étudiants de classe préparatoire, les 25 collégiens en général et en particulier les 14 qui ont participé au voyage, ont très rapidement intégré les codes de comportement et de langage de leurs aînés. Inversement, sous le regard des plus jeunes, les étudiants ont été incités à prendre leur responsabilité. La mixité scolaire, bien équilibrée, peut générer une plus-value pour tous.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
25 collégiens issus des classes de troisième du collège Jules Ferry. 46 étudiants de la classe préparatoire ECE1 (1ère année de la filière économique et commerciale).

A l’origine
Connaissance insuffisante et inégale de l’offre de formation des Lycées et du Supérieur. Forte auto-censure de nombreux élèves REP+ sur les filières supérieures les plus prestigieuses. Méconnaissance des étudiants de classe préparatoire des réalités de la diversité sociale.

Objectifs poursuivis
Ouvrir et élargir le champ des possibles pour les élèves de 3ème. Améliorer la prise de responsabilité individuelle et collective des étudiants de classe préparatoire. Permettre à chacun de pouvoir participer à une expérience associative. Travailler pour réduire l’entre-soi social et favoriser la mixité scolaire.

Description
Le partenariat se décline en séances de travail de groupe, en actions collaboratives pour lever des fonds afin de financer le voyage commun, en séances de rencontre. Dans ces dernières, collégiens et étudiants échangent à partir de thématiques centrées d’abord sur l’orientation, ensuite sur la préparation culturelle au voyage en Europe centrale, enfin sur la collecte d’informations pour restituer l’itinéraire du parcours annuel dans une exposition au collège Jules Ferry (du 16 au 30 juin 2017).

Modalité de mise en œuvre
Sur un créneau hebdomadaire commun (le vendredi après-midi), les deux groupes soit les collégiens d’une part et les étudiants d’autre part, ont travaillé sur un projet collaboratif commun par le biais de séances séparées et de séances communes (en alternance, une dizaine de rencontres sur l’année hors-voyage).
• Première partie de l’année : le projet formatif individuel ; quel stage de 3e et quelle orientation au Lycée ? (pour les collégiens), quel master et dans quelle école de commerce ou quel itinéraire alternatif ? (pour les étudiants).
L’objectif est d’amener l’élève à avoir envie de se projeter ; c’est l’occasion d’un retour sur son itinéraire personnel, ses atouts, ses espoirs et de l’accompagner dans la construction de son parcours de formation.
• Deuxième partie de l’année : concourir à la préparation du voyage ; comment travailler ensemble pour lever des fonds et des subventions ? Les étudiants comme les collégiens ont engagé des actions et ont réussi à financer collectivement le tiers du montant total du voyage, soit près de 10.000€.
Parallèlement, toute l’année a été rythmée par des cycles d’ouverture culturelle dont le point d’orgue a été la semaine passée à Cracovie et Prague ; deux concerts à l’Arsenal de Metz, des séances pédagogiques animées par des intervenants extérieurs sur des entrées culturelles ; culture et mémoires, culture et patrimoines, cultures et violences de masse (visite et travail sur Birkenau), visites des hauts lieux patrimoniaux de Cracovie et Prague.

Trois ressources ou points d’appui
• Pierre Mathiot, délégué ministériel au parcours d’Excellence.
• William Schuman, professeur de philosophie au Lycée de la Communication, qui nous a mis en contact avec de nombreux partenaires et sponsors locaux.

Difficultés rencontrées
• La coordination des emplois du temps sur les deux établissements.
• Tradition top down de l’administration d’échelle intermédiaire qui appréhende assez mal les initiatives du terrain et les vertus d’une logique bottom up malgré les préconisations du délégué ministériel.
• Seuls les professeurs du collège ont été pris comme interlocuteurs de l’institution, les acteurs du Supérieur pourtant à l’initiative du partenariat n’ont jamais été conviés à la moindre réunion ni destinataires de la moindre information. Discrimination identique pour l’indemnisation financière.

Moyens mobilisés
• 7 professeurs ont été impliqués dans l’action sur l’ensemble du Parcours annuel ; 3 professeurs pour la CPGE (Lettres, Economie, Histoire) et 4 professeurs du collège (éducation musicale, arts plastiques et documentation).
• Une assistante d’éducation du collège.
• Une dizaine de professeurs du Supérieur et du Secondaire ayant accepté d’intervenir ponctuellement.

Partenariat et contenu du partenariat
Le partenariat Jules & Georges (collège & CPGE) s’inscrit dans un Parcours d’Excellence.

Liens éventuels avec la Recherche
Pas de lien avec la recherche.

Evaluation
L’essentiel de la plus-value d’un tel dispositif ne pourrait être évalué que sur le long-terme ; les collégiens engagés dans le Parcours feront l’objet d’un suivi -3/+3 (de la 3e à la L3).
Tout aussi difficile à court terme est d’évaluer la plus-value en terme d’image pour l’établissement. L’objectif des évaluations de court terme porte essentiellement sur le ressenti exprimé par les élèves et les étudiants ainsi que sur les effets constatés par les professeurs tant du point de vue comportemental (ambiance de groupe, attitude face au travail, solidarité et mutualisation dans le travail) que des résultats scolaires des élèves faisant l’objet du dispositif.
Il est prévu par ailleurs d’évaluer la formation :
◦ pour les collégiens, par le croisement de l’enquête de début de Parcours avec l’enquête de fin de Parcours, par la qualité des stages des 3e et de l’orientation dans le second cycle du secondaire.
◦ pour les étudiants, par la qualité des deux entretiens de profil, par l’absence de décrochage en cours d’année.
◦ pour tous, par la qualité du fonctionnement des groupes qui ont travaillé au financement du voyage.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
Evaluation des professeurs ; observations et ressenti des élèves, bilan initial/bilan final.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Plus de synergie de groupe(s), plus de confiance individuelle, plus d’engagement dans le travail.
- Sur les pratiques des enseignants : De plus en plus d’échanges et de mutualisation, chaque membre de l’équipe prend spontanément sa part, en fonction de ses disponibilités du moment, les choses s’équilibrant sur l’année.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Le leadership s’est diffusé auprès de chaque membre de l’équipe, chacun étant son moteur et un des moteurs de l’équipe professorale. Une équipe plus polycentrique que hiérarchisée.
- Sur l’école / l’établissement : Une information positive sur un établissement améliore son image auprès des acteurs internes et externes. C’est le cas pour le collège Jules Ferry qui propose des dispositifs formatifs de qualité qui suscitent l’enthousiasme des élèves bénéficiaires. C’est le cas également pour la classe préparatoire de Georges de la Tour qui s’ouvre sur l’extérieur, se donne à voir par ses initiatives et donc par ses résultats et la valeur ajoutée de sa formation supérieure.
- Plus généralement, sur l’environnement : L’environnement (associations, presse, établissement public, individuels) a accueilli avec bienveillance notre initiative ; nous avons obtenu de nombreux soutiens moraux et financiers. Notre démarche faisant la promotion du vivre ensemble par l’action collective et collaborative rencontre une aspiration renforcée des différents acteurs de terrain, conscients que c’est par l’action concrète et quotidienne que pourra être atteint cet objectif.

Extrait du site Expérithèque : Jules & Georges : des prépas avec les collégiens de REP

Répondre à cet article