> 5 - Education prioritaire > TYPE DE DOCUMENT > RAPPORTS OFFICIELS (6 SR) > Rapports des inspections générales > Un rapport sur la recherche en éducation souhaite qu’une conception (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Un rapport sur la recherche en éducation souhaite qu’une conception "réductrice " de l’innovation n’éclipse pas les travaux sur les questions sociales (source ToutEduc)

29 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

"Si la qualité des recherches [en éducation] conduites n’est pas réellement en question, l’organisation du paysage scientifique comme les liens entre la recherche, les établissements d’enseignement et les responsables politiques méritent d’être profondément repensés", constatent Françoise Thibault et Catherine Garbay pour les alliances ATHENA (Alliance nationale des sciences humaines et sociales) et ALLISTENE (Alliance des sciences et technologies du numérique), dans un rapport remis à Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur, en avril.

Les auteures soulignent que leur avis rejoint celui d’autres contributions sur ce sujet, diffusées dernièrement par différents acteurs (inspection générale, direction ministérielle, experts du conseil d’orientation stratégique des ESPE, experts mandatés par le ministère de l’Éducation nationale…). Ces différents documents "insistent sur le développement de structurations locales (fédération de laboratoires, développement des relations avec les ESPE...), sur une meilleure coordination nationale des acteurs, sur le besoin d’adosser la formation initiale et continue des enseignants à la recherche et sur la nécessité d’internationaliser davantage la recherche sur l’éducation". [...]

Extrait de touteduc.fr du 27.04.17 : Recherche en éducation : repenser l’organisation du paysage scientifique

Le rapport (volume 1)

Le rapport (volume 2, contributions des chercheurs et liste des laboratoires)

 

Extrait (page 70 du vomume 1)

5 - Evaluer rigoureusement les dispositifs de recherche-action.
Ce rapport a montré que de nombreuses initiatives s’étaient succédées en matière de recherche-action qui diffèrent toutefois par le type d’implication des chercheurs, des enseignants et des autres acteurs de la communauté éducative et par leur degré d’intégration dans la formation initiale ou continue des personnels.
Régulièrement, les évaluations manquent ou se caractérisent par leur caractère
succinct voire peu approprié (par exemple l’utilisation des critères de publication
pour juger d’un dispositif de recherche-action...). Pourtant, ces évaluations sont
fondamentales pour l’action, les pratiques et pour l’avenir même de ces dispositifs.

6 - Encourager scientifiquement l’innovation sans pour autant éclipser les
questions sociales.

François Taddéi,Catherine Becchetti-Bizot et Guillaume Houzel insistent dans leur rapport22 sur l’importance des évolutions nécessaires pour accéder à une société apprenante (développement d’expérimentations, aménagement de tiers
- lieux physiques et numériques, production de normes, dispositifs et cadres de confiance, etc.). Même si le numérique est « prometteur de nouvelles manières d’apprendre » (p.3), il doit être accompagné, montrent-ils, d’un ensemble de conditions pour pouvoir être efficace dans les systèmes éducatifs.
Echappant au mirage de l’innovation magique, ils rejoignent ceux qui défendent un travail systématique de collectes et d’analyses des conditions d’émergence de l’innovation, de sa généralisation, de sa pérennisation mais également de ses échecs.
Dans une période où les systèmes d’éducation et de formation sont confrontées à des questions particulièrement vives, il convient d’être attentif au fait qu’une conception réductrice de l’innovation, ne conduise pas à éclipser, dans l’esprit des responsables des politiques éducatives et de recherche, celles des coûts et profits de l’éducation, du décrochage scolaire, de la reproduction des inégalités, de l’histoire des disciplines et des manières de les enseigner, de la formation des
enseignants, des programmes scolaires, du « branding » des établissements, ou encore des questions liées aux écoles parallèles par exemple.

22 François Taddéi, Catherine Becchetti-Bizot,Guillaume Houzel. Vers une société apprenante , rapport remis à Madame la ministre de l’éducation nationale, mars 2017->htps ://cache.media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/Actus/34/3/2017_rapport_taddei-synthese_739343.pdf ]

 

Voir aussi

"Vers une société apprenante", rapport Taddéi (mars 2017). Extraits du rapport intégral : expérimentation plutôt qu’innovation, formations sur site, la concertation (REP et REP+), partenariats de territoire...

Répondre à cet article