> 5 - Education prioritaire > PILOTAGE DES RESEAUX (tous niveaux) > Pilotage local des réseaux (7 SR) > Valorisation d’un collège > Les raisons de la réussite de 3 collèges en REP : Goya à Bordeaux, Les Padule (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les raisons de la réussite de 3 collèges en REP : Goya à Bordeaux, Les Padule à Ajaccio, Vauban à Belfort (classement des collèges 2017 de l’Etudiant)

20 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Classement des collèges 2017 : les secrets d’établissements qui réussissent, par Laura Taillandier

Francisco Goya, Padule, Vauban : ces trois collèges de l’éducation prioritaire ont en commun de très bons résultats au brevet et le fait d’avoir redoré leur blason auprès des familles. Fuis par les élèves de leur secteur, ils ont réussi le pari de redevenir, progressivement, attractifs. Ils nous livrent les secrets de leur réussite.

[...] La clé du succès, selon le principal du collège [REP] Francisco-Goya à Bordeaux  : la stabilité d’une partie de l’équipe enseignante, la culture de l’établissement et un fort accompagnement de chacun des élèves. Des dispositifs d’aide en petits groupes de deux ou trois élèves sont mis en place en dehors des cours. Les enseignants sont également investis dans un projet de "prévention des ruptures scolaires". Le principe : un suivi personnalisé des élèves présentant un risque de décrochage. "On travaille sur l’estime de soi. On s’appuie sur leurs réussites pour les amener plus avant. L’idée n’est pas que cela soit vécu comme une sanction. Bien au contraire", détaille Serge Erhart.

[...] "Bienveillance", "confiance"... C’est également par ces mots que Jean-Jacques Fito décrit le climat scolaire du collège [REP Vauban, à Belfort (90), dans l’académie de Besançon. "On sait pourquoi on travaille. Il y a une forte cohésion de l’équipe enseignante et un sentiment d’appartenance très fort chez les élèves", souligne le principal. L’établissement propose un système de pass où les collégiens peuvent disposer des locaux librement sans la présence des adultes pour un projet ou un club. "Nous n’avons pas de dégradation. Zéro dégât, c’est un signe !", se réjouit-il. [...]

[...] Le collège [REP] Les Padule d’Ajaccio expérimente aussi une classe sans note. "Tous ces projets sont portés par une équipe pédagogique jeune et stable", souligne la principale. "Les enseignants ont connu la période où le collège était l’établissement où il ne fallait pas venir, celui qui cumulait les demandes de dérogation et ils font tout pour ne plus connaître cette situation." Avec plus de 95 % de réussite au brevet, le collège est aujourd’hui "largement au dessus de la moyenne académique et nationale depuis cinq ans".

Les enseignants travaillent aussi énormément le lien avec les familles, notamment par l’intermédiaire du site Internet de l’établissement. "Les projets y sont détaillés et les profs tiennent également des blogs. Par cet intermédiaire, les parents peuvent par exemple communiquer avec les élèves en voyage à Rome", détaille Valérie Lombardo.

Ces trois collèges de l’éducation prioritaire insistent sur l’importance de leur site comme vitrine de leur réussite. Il ne faut donc pas hésiter à aller y faire un tour. Le site des collèges est souvent un bon reflet du dynamisme d’un établissement. Vous pourriez aussi y avoir des surprises, comme des énigmes à résoudre sur celui du collège Francisco-Goya..

Extrait de letudiant.fr du 14.04.17 : Les secrets des établissements qui réussissent

Qu’est-ce qu’un bon collège ?

Notre classement 2017 des collèges met en exergue ceux qui cumulent depuis trois ans de bons taux de réussite au brevet mais aussi de bons taux de mentions à l’examen. C’est un indicateur du niveau d’un établissement, mais ce n’est pas le seul. Il faut aussi tenir compte d’autres critères comme le climat scolaire, la stabilité des équipes, les projets éducatifs ou dispositifs particuliers, les activités extra-scolaires ou encore l’accueil des élèves. Gardez aussi en tête qu’un bon collège pour l’un n’est pas forcément celui qu’il faut à tous. L’important est de s’y sentir bien et d’avoir envie d’y étudier !

Lire aussi : À quoi reconnaît-on un bon collège ?

&nbsp :

Site OZP : voir la rubrique Valorisation d’un collège

Répondre à cet article