> 5 - Education prioritaire > POSITIONS > Positions politiques (ZEP) > Présidentielle. Philippe Poutou : baisser le nombre d’élèves à 15 par classe, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Présidentielle. Philippe Poutou : baisser le nombre d’élèves à 15 par classe, notamment en éducation prioritaire

10 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Un présalaire pour les étudiants, une limitation des stages, une hausse de la rémunération des apprentis… Dans une interview réalisée par écrit pour l’Etudiant, le candidat du NPA (Nouveau Parti anticapitaliste), détaille ses propositions. Cette interview s’inscrit dans une série d’entretiens avec les candidats à l’élection présidentielle, tous sollicités par notre rédaction.

[...] Vous promettez des créations massives de postes de fonctionnaires (et une titularisation des précaires)… Cela signifierait combien de postes supplémentaires pour le second degré (collège + lycée) ?

Il faudrait créer au minimum 100.000 postes de fonctionnaires (y compris en titularisant de nombreux enseignants précaires sans lesquels, là encore, les établissements ne pourraient actuellement pas fonctionner). C’est la réorganisation complète de l’économie, accompagnée d’une refonte radicale de la fiscalité, qui permettrait de financer ces postes.

Les conséquences seraient immédiates, notamment dans l’éducation prioritaire, puisque cela permettrait de baisser de manière très sensible le nombre d’élèves par classe. On sait que les acquisitions des élèves s’améliorent nettement quand on passe par exemple de 25 élèves par classe à 15. C’est une des mesures, là encore de justice sociale, qu’il s’agirait de mettre en œuvre immédiatement, mais pour cela il faudra dégager de l’argent public et recruter de nombreux nouveaux enseignants.

Extrait de letudiant.fr du 06.04.17 : Je propose un pré-salaire pour tous les étudiants

 

Voir les programme des autres candidats :
le mot-clé Politique

Répondre à cet article