> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > POSITIONS (5 SR) > Positions syndicales (ZEP) > Parmi ses 28 propositions aux candidats, le SNUEP-Fsu (Syndicat de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Parmi ses 28 propositions aux candidats, le SNUEP-Fsu (Syndicat de l’Enseignement Professionnel) propose de « remettre en place » une « politique d’éducation prioritaire » en lycées professionnels, SEGPA et EREA

20 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Les 28 propositions du SNUEP pour l’enseignement professionnel

Le Syndicat de l’Enseignement Professionnel met en garde les candidats à la présidentielle contre des projets de réformes risquant de "liquider cette voie de formation". Et dévoile 28 propositions pour la "valoriser réellement".

« L’enseignement professionnel doit prendre toute sa place dans le service public d’éducation, c’est une exigence sociale ». Ainsi débute la dernière publication du SNUEP-FSU (Syndicat National Unitaire de l’Enseignement Professionnel), qui liste 28 propositions destinées aux candidats à l’élection présidentielle.

Selon le syndicat, « les politiques mises en oeuvre par les gouvernements successifs ont eu pour conséquences de déstabiliser et d’affaiblir l’EPP (Enseignement Professionnel Public) ». Dans la ligne de mire de l’organisation, la régionalisation, « les différentes relances de l’apprentissage », une formation des PLP (profs de lycée professionnel) « appauvrie », et « des réformes mal pensées ».

[...]

Une « politique d’éducation prioritaire » en lycées professionnels

Priorité n°2 : « améliorer les conditions d’accueil et d’études des lycéens professionnels ». Contre le décrochage, le SNUEP propose de « remettre en place » une « politique d’éducation prioritaire » en lycées professionnels, SEGPA et EREA (établissements régionaux d’enseignement adapté). Il préconise de créer une « allocation » d’études pour les lycéens professionnels, d’abolir la globalisation horaire, et de « mettre en place une nouvelle carte de l’éducation prioritaire », sur des indicateurs « transparents et objectifs »

[...]

Lutte contre les stéréotypes et pour la mixité

Priorité n°6 : « promouvoir la mixité des filières professionnelles ». Pour le SNUEP, il est primordial de « lutter contre les stéréotypes qui réduisent nos choix », en lançant des « campagnes de sensibilisation ». Contre les « violences sexistes », le syndicat propose de chercher des solutions pour « lutter contre les moqueries » et attaques que pourrait subir un élève désirant s’orienter dans une filière, « du fait qu’il sort du rôle dans lequel la société l’assigne ».

Extrait de vousnousils.fr du 28.03.17 : Les 28 propositions du SNUEP pour l’enseignement professionnel

Répondre à cet article