> EDUCATION PRIORITAIRE (250 SR) > POSITIONS (5 SR) > Positions de chercheurs (ZEP) > Lecture : une question de méthode ? Antidote n° 22, par Jacques Crinon (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Lecture : une question de méthode ? Antidote n° 22, par Jacques Crinon (Cahiers pédagogiques)

28 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Lecture : une question de méthode ?
Antidote n° 22, par Jacques Crinon,
Professeur en Sciences de l’éducation à l’Université Paris-Est Créteil, membre du comité de rédaction des Cahiers pédagogiques

«  Les élèves, au sortir du cours préparatoire, ne savent plus lire. C’est la faute de la méthode globale.  »

Ces affirmations souvent entendues allient la déploration sur le déclin de l’école et la condamnation des manières de faire des enseignants d’aujourd’hui. Qu’en est-il au-delà des impressions subjectives de chacun ? Car, à partir d’un point de vue partiel, tout le monde, parent, enseignant, chercheur dans une spécialité pointue, a une opinion tranchée, à défaut d’être fondée, sur ce qu’on devrait faire ou pas en classe pour enseigner la lecture. Mieux vaudrait aller voir ce que nous disent les enquêtes et les synthèses de recherche.

[...] Le système français se révèle parmi les plus inégalitaires des pays de l’OCDE. Pour bien poser la question de l’efficacité respective des différentes manières d’enseigner la lecture, il faut surtout s’interroger sur leur efficacité pour les élèves le plus en difficulté. [...]
Améliorer la qualité de l’enseignement de la lecture ne saurait passer par des mots d’ordre simplistes et stéréotypés. C’est en tenant compte des différents facteurs de réussite d’une pédagogie, et de la complexité des interactions entre ces facteurs, que les enseignants se forment et trouvent chaque jour les leviers nécessaires pour agir. Ce que montre aussi cette enquête, c’est qu’il y a plusieurs manières d’amener les élèves à réussir les apprentissages visés. Et en fin de compte, l’engagement des enseignants dans leur travail et dans la recherche de solutions aux questions qu’ils se posent, leur refus du fatalisme, sont les meilleurs gages de leur efficacité.

Extrait de cahierspedagogiques.net : Lecture : une question de méthode ?

Répondre à cet article