> 6 - Pédagogie / Formation > Actions AU COLLEGE > Sciences et techniques (Collège) > B*- Depuis trois ans, développement durable, numérique et travail d’équipe (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B*- Depuis trois ans, développement durable, numérique et travail d’équipe dans la SEGPA du collège REP J.-B. Clément de Paris 20e (Journée Innovation 2017)

17 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Eco- citoyen , Eco-responsable, Ecole

Section d’enseignement général et professionnel adapté du Collège [REP] Jean-Baptiste Clément
82 RUE DE MENILMONTANT , 75020 PARIS
Site de la SEGPA
Auteur : Rougier Chantal
Mél : chantal.rougier@ac-paris.fr

Depuis plus de trois années, l’équipe de la SEGPA du collège Jean Baptiste Clément œuvre pour donner une autre image de l’école aux élèves, une autre image de l’élève à l’élève. Partant du postulat que les élèves arrivaient avec un sentiment profond d’échec, de dévalorisation depuis plusieurs années. Nous avons réussi à faire apprécier l’école à un nombre croissant d’élèves, à leur faire comprendre que les professeurs étaient là pour eux et non pas contre eux. Nous avons obtenu le label E3D – développement durable – ce dont la SEGPA est particulièrement fière.
Nous avons voulu tout d’abord montrer aux élèves que les efforts déployés étaient pour leur permettre un mieux-être en apportant, dans un premier temps, des équipements sportifs dans la cour. Puis nous avons développé plusieurs activités transversales pour changer leur regard sur la pédagogie. Parallèlement, n’ayant que peu ou pas de moyens, la question des ressources humaines a été traitée en n’imposant rien. Cependant grâce à une prise en compte des savoir faire, des sources d’épanouissement de chacune et de chacun, nous avons valorisé les compétences de chaque adulte de la communauté éducative et permis ainsi les transmissions des connaissances avec le plaisir de voir la satisfaction de beaucoup et de voir les élèves venir avant l’heure, rester pour proposer de participer à d’autres activités. C’est ce faisceau d’idées qui nous a fait évoluer, progresser jusqu’à ce jour.

Plus-value de l’action
Echanges de savoir-faire avec les jardins de quartier, les associations et plus particulièrement Veni Verdi. Projet en devenir avec Art Azoï au Pavillon Baudouin,

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Au départ, il y a eu un projet monté par classe. Puis au fur et à mesure, toutes les classes ont été impliquées dans tous les projets. A l’exception des projets suivants,
• les arts culinaires faits en réseau avec l’école maternelle du Retrait ont été appliqués par les classes de 6e et 5e.
• "la mise en réseau pour se construire un avenir professionnel" concerne les classes de 4e et 3e,
• le projet 2r2c (de rue de cirque, le cirque en EPS), les classes de 4e et 3e.

A l’origine
L’école n’était pas un lieu de vie, elle était perçue par les élèves comme une contrainte, un passage obligatoire. Leur arrivée à la SEGPA était le constat de leur échec : les élèves subissaient cette orientation. Le désintérêt pour eux-mêmes et pour leur scolarité était flagrant. La SEGPA - elle-même - n’avait rien d’attractif.

Objectifs poursuivis
Les objectifs étaient multiples et devaient être actés parallèlement :
• Donner du sens aux apprentissages,
• Améliorer le lieu de vie,
• Donner envie aux élèves de venir à l’école,
• Avoir un autre regard sur l’école,
• Apprendre autrement.

Modalité de mise en œuvre
Construction du site "SEGPA JBC" où le travail de tous et de chacun est valorisé. Les élèves visionnent leur actualité avec un grand intérêt. Nos perspectives :
• diversifier les offres d’orientation (Développement durable, filières énergétiques, ...),
• ouverture au numérique,
• approche différenciée de la pédagogie.

Trois ressources ou points d’appui
• L’intérêt des élèves pour le projet.
• Leur comportement de plus en plus responsable du projet.
• Le déclin de l’absentéisme

Difficultés rencontrées
Le lien avec les familles est toujours difficile à établir

Moyens mobilisés
Le projet de mobilisation des élèves est un faisceau de tentatives dans lequel l’équipe est entrée par touches successives. L’équipe et les élèves ont tous été impliqués. Il fallait montrer que les adultes travaillaient pour eux et non pas contre eux.

Partenariat et contenu du partenariat
Nos partenaires sont :
• depuis 2013/2014, le Projet Voltaire,
• depuis 2014/2015, Energie Jeunes, Association Veni Verdi,-
• depuis 2015/2016, 2r2c (de rue de cirque).

Documents
Jardin d’automne

Evaluation
L’école n’était pas un lieu de vie, elle était perçue par les élèves comme une contrainte, un passage obligatoire. Leur arrivée à la SEGPA était le constat de leur échec : les élèves subissaient cette orientation. Le désintérêt pour eux-mêmes et pour leur scolarité était flagrant. La SEGPA - elle-même - n’avait rien d’attractif.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
• Savoir-être : relations améliorées avec les adultes, moins de violences, d’agressivité entre les élèves, les règles sont mieux comprises et acceptées. De là, les élèves sont plus enclins aux apprentissages et plus ouverts à d’autres connaissances.
• Appropriation des locaux : les élèves viennent plus tôt à l’école, avant les cours pour se retrouver. En sortie et en séjour, les élèves sont choqués par certains comportements de leurs pairs à l’extérieur.

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : La perception de la SEGPA par les élèves du collège et par leurs familles, par les représentants des parents d’élèves.
- Sur les pratiques des enseignants : Remise en cause des enseignements : plus d’adaptabilité, moins figé sur les enseignements, Ouverture au développement durable, Travail collaboratif, d’échanges, Ouverture de perspectives, de possibles.
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Fédération de l’équipe autour des projets. Plus de convivialité. Prise en compte des qualités de chacun, de chaque adulte pour son épanouissement et la transmission de ses savoirs, des savoirs avec engouement.
- Sur l’école / l’établissement : Le regard de tous a été une vision positive sur ce qui est fait, sur la multiplication des centres d’intérêts.
- Plus généralement, sur l’environnement : Relations avec les commerçants, les entreprises avoisinantes lors des récupérations diverses.

Extrait du site Expérithèque : 2017 C Eco- citoyen , Eco-responsable, Ecole

Répondre à cet article