> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > Climat scolaire, Harcèlement > Climat, Harcélement (Rapports officiels) > 60 % des violences scolaires ne sont ni en ZEP ni en zone violence

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

60 % des violences scolaires ne sont ni en ZEP ni en zone violence

21 décembre 2005 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait de « L’Express » du 20.12.05 : Beaucoup d’agressions, peu de plaintes

Durant l’année 2004-2005, les 7 800 collèges et lycées publics ont déclaré, en moyenne, 14 actes de violence grave, soit 80 000 incidents au total. 23 000 violences physiques sans arme, 20 000 insultes ou menaces graves... Et 1 600 agressions avec arme. Ces chiffres ont augmenté de 1% par rapport à l’an dernier - contre une hausse de 12% en 2003-2004 - selon l’enquête Signa publiée en novembre dernier.
La moitié des incidents sont déclarés par 10% des établissements, dont près de 60% ne sont ni en ZEP ni en zone sensible. Et, depuis trois ans, la situation s’est régulièrement dégradée dans les lycées professionnels, plus exposés que les autres : le nombre moyen de signalements y a augmenté de 15%.

En 2004-2005, 22% des actes seulement ont donné lieu à une plainte (de l’élève, de sa famille, du personnel...). Les profs victimes de violence portent plainte dans moins de 15% des cas. Règlement interne privilégié, peu de crédit porté à l’action judiciaire, crainte de représailles ? L’institution, elle, porte rarement plainte : dans 6% des cas de violences et 11% des agressions avec arme

Répondre à cet article