> 8 - PÉDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Action autre ou interdisciplinaire) > B* Classe inversée en 5e au collège REP+ Diderot de Besançon, action (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Classe inversée en 5e au collège REP+ Diderot de Besançon, action coordonnée par une "professeure référente" (fiche de 10 p.)

19 novembre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Fiche bilan « Classe inversée en 5e et collège REP+ 2015 »
Expérimentation

Etablissement : Collège [REP+] Diderot
Besançon
Année de l’action : 1ère année

Coordonnateur de l’action  :
Nom : ALLAIN Sophie
Fonction : Professeur référente REP+, numérique, professeur de français
Courriel : sophie.allain@ac-besancon.fr]
Téléphone : 03 81 51 04 33

Adultes impliqués
2 professeurs de Français : Mme Allain Sophie et Mme Cholley-Sorlin Juliette
1 professeur de Technologie : M. Pretot Matthieu
1 professeur de S.V.T : Mme Griffouli Marion
1 CARDIE : Mme François Emmanuelle
1 IA-IPR : M. Magnin Nicolas

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Nombre d’élèves : 100
Nombre de classes : 5
Niveaux concernés : 5°
Profil des élèves impliqués : tous les élèves des classes concernées, avec une proportion importante d’élèves allophones, de CSP défavorisées, d’élèves décrocheurs.

Résumé de l’action :
Une équipe d’enseignants s’est constituée avec la volonté de modifier les démarches pédagogiques pour toucher tous les élèves et les rendre acteurs de leurs apprentissages. Il s’agit d’utiliser les outils numériques comme vecteurs de savoirs. Les enseignants utilisent des capsules vidéos et des exercices en ligne. En classe, le travail peut être différencié ou accès sur les travaux de groupes. Ce fonctionnement permet aux élèves de travailler à leur rythme et au professeur d’avoir davantage de temps pour aider les élèves en difficultés. Les ressources peuvent également être conçues par les élèves eux-mêmes. L’accès au numérique a été facilité sur les temps Hors-classe dans l’établissement et avec les partenaires du quartier.

Genèse et mise en œuvre de l’action

Constat à l’origine de l’action/genèse
◦ Des élèves qui ont des difficultés à faire le travail à la maison
◦ Des élèves passifs en classe
◦ De nombreux élèves allophones maîtrisant mal la langue écrite de l’école
◦ Des élèves qui utilisent souvent le numérique chez eux

Objectifs poursuivis
◦ Améliorer les résultats scolaires des élèves
◦ Accroître l’intérêt pour l’école et la formation
◦ Créer des automatismes chez les élèves pour qu’ils utilisent régulièrement les plateformes Enoe/Moodle et s’investissent dans l’acquisition du savoir
◦ Accroître l’esprit critique des élèves par rapport aux sources d’informations

Description et modalités de mise en œuvre
◦ Concertation d’1 heure bi-mensuelle prévue à l’emploi du temps
◦ Mise en place des outils numériques (formation aux plateformes comme Moodle, recherches de sites ou applications pour concevoir des vidéos comme Powtoon, Explain Everything…, pour concevoir des exercices en ligne )
◦ Partage de ressources et liens utiles avec un Pearltrees créé pour le projet
◦ Présentation du projet aux élèves et à leur famille
◦ Séances inversées conçues et testées avec les élèves
◦ Création d’une communauté académique sur Viaéduc

Moyens mobilisés
2 professeurs de Français
1 professeur de Technologie
1 professeur de S.V.T
1 CARDIE
2 IA-IPR

Outils mobilisés, dont outils numériques  :
Pour créer :
◦ Tablettes ipad ( 108 tablettes utilisées en classes mobiles )
◦ Applications diverses ( Traitement de texte, présentations : Pages, Keynote ; Ecriture collaborative : Etherpad ; Exerciseur : LearningApps ; Création vidéo/audio : Imovie, Adobe Voice, Powtoon, ExplainEverything, AudioNote …)
Pour communiquer et diffuser des ressources et activités dans et Hors la classe :
◦ ENT (ENOE de la plateforme Envole : réseau social interne, accès simplifié aux ressources)
◦ Moodle intégré dans l’ENT ( cours en ligne, consignes de travail, méthodologie, suivi des résultats …)
◦ Pronote ( mails internes, cahier de texte )

Partenariat(s) et contenu du (des) partenariat(s)
Association PARI ( association de quartier d’aide aux devoirs), Médiathèque, Service de la ville de Besançon chargé du numérique, Maison de quartier.

Liens éventuels avec la Recherche (contacts, travaux engagés ou références bibliographiques en appui de votre action)
◦ Liens avec la Recherche sur les Intelligences Multiples : formation dispensée au collège par Françoise Greffier et Federico Tajariol de l’université de Franche-Comté.
◦ Réflexion menée avec les membres de la communauté du Mooc-ClassInvers de manière synchrone ou asynchrone avec partage de ressources thématiques : exemples de réflexion,
« La classe Inversée présentée par Marcel Lebrun »,
« La charge cognitive » ,
« La scénarisation pédagogique »
« Le Feedback en pédagogie »

Accompagnement de l’action
◦ Suivi effectué par M. Magnin Nicolas ( IA-IPR de Mathématiques et CARDIE ) au rythme d’une rencontre sur l’année accompagné de M. Guillot Augustin (IA-IPR de Lettres). Un entretien a été mené après avoir assisté à deux séances ( Cours de technologie et français ).
◦ Suivi régulier de Mme François Emmanuelle (Chargée de mission expérimentations-innovation numérique) ayant assisté à plusieurs séances ( trois en français, une en technologie ) et ayant rencontré les équipes à plusieurs reprises ( en entretien, en concertation)
◦ Accompagnement par la DANE : entretien avec M. Ramstein Didier (DAN) puis formation d’1/2 journée ; suivi régulier par M. George Valéry ( chargé de mission à la DANE) afin de mettre en place le MoocClassInvers et enrichir la réflexion autour de la pédagogie inversée.

Evaluation de l’action

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
➔ Modalités du suivi ;
◦ Suivi du projet par les CARDIE et IA-IPR avec visites et observations de séances

➔ Modalité de l’évaluation
◦ Autoévaluation par observation des élèves en classe, tableaux d’évaluation de compétences et sondages réalisés auprès des élèves
◦ Suivi du projet par les CARDIE et IA-IPR avec observations de séances et entretiens donnant lieu à des comptes-rendus

Critères d’évaluation et bilan de l’évaluation
Les critères d’évaluation sont davantage qualitatifs que quantitatifs. Le professeur, secondé dans ses observations par les personnes chargées du suivi, peut observer si le climat de travail est propice au travail, si les élèves sont autonomes, actifs et investis dans l’activité, si les compétences visées sont acquises. Il peut, par ailleurs, vérifier si il a lui-même changé de posture en classe en étant davantage disponible pour venir en aide aux élèves.

Formation :
➔ Participation à des actions de formation
➢ en tant que stagiaire : « Intelligences Multiples » ( professeur-coordonnateur sur 3 demi-journées), « La classe Inversée par la DANE » ( professeur-coordonnateur et 1 professeur sur 1 demi-journée ), « Moodle » ( professeur-coordonnateur et 2 professeurs sur 1 demi-journée ),
➢ en tant que formateur : « Présenter les modalités de la classe inversée et le MoocClassInvers » (professeur-coordonnateur sur 1 demi-journée) , « Moodle » (professeur-coordonnateur sur 1 demi-journée),

Essaimage :
➔ modalités d’information sur l’action ? vers quel public ?
◦ Information auprès des parents à la réunion de rentrée
◦ Information au Conseil d’administration de l’établissement

➔ modalités de diffusion et de promotion de l’action ?
◦ Partage d’expériences sur la communauté MoocClassInverst à destination d’enseignants intéressés par ces pratiques pédagogiques

Analyse réflexive et analyse prospective de l’action

Effets constatés :
➔ sur les acquis des élèves (résultats/comportement/métacognition…) :
◦ Une plus grande motivation de par l’utilisation de l’outil numérique et des capsules vidéos
◦ Une plus grande autonomie des élèves face aux savoirs et à la recherche d’informations
◦ Un climat de travail agréable et propice à l’activité des élèves, au travail collaboratif

➔ sur l’école / l’établissement :
◦ Un travail mené au sein de l’établissement sur le travail Hors la classe avec un accès aux ressources numériques au 3C (CDI et études) ainsi qu’en accompagnement éducatif
◦ Un travail amorcé pour former les parents au numérique et leur permettre de suivre la scolarité de leurs enfants

➔ plus généralement, sur l’environnement :
◦ Des élèves davantage impliqués, acteurs de leurs apprentissages
◦ Une cohésion au sein de l’établissement et avec les Partenaires pour améliorer le travail des élèves Hors la classe

➔ sur les pratiques des enseignants impliqués :
◦ Adoption d’une posture d’accompagnateur de la part de l’enseignant
◦ Appréhension d’autres stratégies pour la médiation des savoirs que la pédagogie transmissive frontale (Fiche de reporting M. Magnin et M. Guillot)

➔ sur le rayonnement et les relations professionnelles ;
Davantage de réflexion interdisciplinaire sur la modification des pratiques et partage des outils numériques testés

➔ sur l’adoption d’une posture réflexive sur la pratique professionnelle ;
◦ Stratégie pédagogique davantage fondée sur l’anticipation
◦ Rééquilibrage du travail hors la classe et intraclasse pour traiter dans la classe des tâches qui nécessitent la mise en oeuvre de compétences de haut niveau (Fiche de reporting M. Magnin et M. Guillot)

➔ sur le réinvestissement des résultats de la réflexion individuelle et collective dans l’action ;
◦ Bilan effectué lors des concertations amenant à une évolution du projet

➔ sur l’identification de besoins de formation, et le développement de compétences professionnelles en utilisant les ressources disponibles.
◦ Développement de compétences techniques (Plateforme Moodle)
◦ Demande forte de formations sur la maîtrise des outils numériques et la conception commune de ressources ( encapsulage vidéo et diffusion des ressources )
◦ Demande de formations ou du moins d’un accompagnement disciplinaire permettant à chaque enseignant dans sa discipline de construire des séances pertinentes en pédagogie inversée

Trois ressources ou points d’appui qui vous ont permis de progresser :
◦ Des concertations régulières pour échanger sur les pratiques et les faire évoluer
◦ Un établissement labellisé « Collège connecté » bénéficiant d’un dispositif numérique conséquent
◦ Un suivi régulier de CARDIE et un accompagnement de la DANE par la mise en place d’un MOOC (Exemple : Article Juin )

Trois difficultés éventuelles rencontrées :
◦ Le temps important pour se former à la création et la diffusion de vidéos
◦ Le manque d’accès de certains élèves au numérique
◦ Certaines séances disciplinaires peu adaptées à la méthode inversée

Objectifs atteints et plus-values constatées
Climat de la classe :
◦ Le retour des élèves est positif : les supports leur plaisent et ils se disent globalement plus intéressés.
◦ En classe, le dialogue s’instaure rapidement, le questionnement est riche et plus réactif. L’enseignant ne perd pas de temps pour expliquer la notion, la consigne. Ainsi, la mise en route au travail est plus rapide car les élèves sont préparés, impliqués tout de suite dans l’activité.

Posture de l’enseignant et relations avec les élèves :
◦ Les élèves voient le professeur différemment et se sentent davantage sollicités individuellement ( vidéo, sons, messagerie ). Ils sont demandeurs et la remédiation en est plus facile.

Amélioration des résultats scolaires :
◦ Les élèves reformulent eux-mêmes et sont dans une démarche de réflexion et de synthèse.
◦ Ils sont actifs.
◦ Il est difficile d’évaluer si il y a amélioration des résultats. Toutefois, on observe que l’utilisation des outils numériques amène l’élève à dédramatiser l’erreur et à être davantage dans une démarche de construction.

Eléments d’analyse réflexive de l’action
➔ point saillant de l’évolution et de la construction de l’action
◦ Au début, la principale difficulté pour les enseignants a été de prendre du recul par rapport à la séquence pédagogique pour la repenser en terme d’inversion. Cette démarche a nécessité de réfléchir à une nouvelle scénarisation prenant en compte autant le travail en classe que hors la classe, ainsi que la communication avec les élèves par le biais du numérique.
◦ Une des évolutions constatées a été d’impliquer davantage les élèves dans la conception et l’exploitation de ressources numériques. Pour que les élèves ne restent pas spectateurs et consommateurs de ressources, il nous a été conseillé d’en faire produire certaines par les élèves eux-mêmes. (Fiche de reporting de Mme François )

➔ analyse des freins/difficultés et des réussites
Les freins/difficultés :
◦ Le manque de ressources pré-existantes de qualité ou la difficulté à utiliser des vidéos mutualisées pousse certains enseignants à vouloir créer eux-mêmes leurs propres ressources. Cela nécessite des compétences techniques importantes et du temps. Ces contraintes ont découragé de nombreux enseignants à s’impliquer davantage.
◦ Une partie des élèves ne se connecte pas aux ressources pour diverses raisons ( absence d’équipement, problèmes techniques, difficultés d’accès, absence de travail personnel…). Sur l’année scolaire, nous avons observé une évolution du nombre d’élèves exploitant ces ressources : du petit nombre au départ, on atteint 80 à 90 % à la fin de l’année en instaurant de nouvelles habitudes de travail avec un suivi rigoureux de la part de l’enseignant. Pour les 10 à 20 % d’élèves qui ne se connectent pas malgré les aménagements prévus ( accès en salles d’études, au 3C, en accompagnement éducatif, chez les Partenaires ), il faut prévoir une solution d’accès en classe pour éviter qu’ils ne soient pénalisés ( par exemple : projeter la vidéo en classe pour faire un rappel et demander aux élèves qui ont déjà vu la vidéo d’identifier les points clés et de les reformuler ou donner accès aux élèves de manière individuelle au début de la séance sur les tablettes )
◦ Pour certaines disciplines ( notamment scientifiques), la démarche constructiviste ne semble pas permettre un fonctionnement en pédagogie inversée. Dans quelle mesure peut-on utiliser une capsule vidéo en amont puisque la nouvelle notion sera abordée en classe suite aux activités de manipulation/observation/analyse ?
Comment intégrer l’inversion dans ce cadre ? Quelques pistes de travail sont avancées : proposer une capsule vidéo montrant une implication dans la vie courante permettant à l’élève d’arriver en cours avec des questionnement, proposer aussi des prolongements sous forme vidéo pour les élèves qui veulent aller plus loin.

Les réussites :
◦ La variété des techniques pédagogiques employées évite la lassitude et permet aux élèves d’être constamment en activité.
◦ La variété des types de support permet de prendre en compte les Intelligences Multiples.
◦ Le cours n’est plus seulement construit uniquement par le professeur mais élaboré conjointement avec un réel questionnement sur l’importance des Savoirs ( de leur recherche à leur utilisation ) et une plus grande place laissée en cours à la maîtrise des compétences variées.
◦ La prise en compte de l’hétérogénéité est plus aisée en pédagogie inversée lorsque les feedbacks sont utilisés et qu’un parcours personnalisé est proposé à l’élève selon ses erreurs. L’élève en difficulté trouve des solutions d’étayage sans oublier l’élève autonome et demandeur qui peut enrichir sa culture générale en trouvant des ressources supplémentaires choisies et proposées par l’enseignant.
◦ Le travail en dehors de la classe devient un enjeu important pour l’enseignant et l’élève puisqu’il a une réelle place dans la progression de la séquence de travail.
◦ L’accès aux ressources par l’utilisation des plateformes de cours en ligne permet de sortir du fonctionnement linéaire du cahier et facilite une approche circulaire des apprentissages.

Liens éventuels avec la réforme du collège
➔ Selon vous, votre action est-elle préfiguratrice de la réforme du collège ? En quoi ? Quel(s) axe(s) concerne-t-elle plus précisément ?
Dans le cadre de la réforme, certains objectifs énoncés sont travaillés dans l’expérimentation que nous menons :
« des compétences adaptées au monde actuel »
◦ apprendre le travail en équipe et l’expression orale : en travaillant en ilots sur l’exploitation ou la création de ressources
◦ développer les compétences numériques et l’esprit critique en manipulant quotidiennement l’outil informatique et en ayant un regard critique sur le flot d’information disponible et son utilisation raisonnée.
« La maîtrise des savoirs fondamentaux par des enseignements pratiques interdisciplinaires » en développant les projets communs et en travaillant en équipe.

Eléments d’analyse prospective
o évolutions ou réorientations souhaitées :

Réorientations :
Le titre et les modalités choisis pour cette expérimentation sont apparus trop restrictifs et pas toujours adaptés aux spécificités de certaines disciplines. Il a été décidé d’élargir l’expérimentation en ne se limitant pas à la « pédagogie Inversée » mais en développant sous diverses formes l’utilisation du Numérique dans les temps en classe et hors classe. Les principes généraux sont toujours :
◦ de rendre l’élève actif au maximum,
◦ de créer une cohérence entre le travail en classe et hors classe,
◦ d’améliorer le rapport des élèves au travail, de les rendre plus autonomes
◦ de personnaliser davantage les activités pour répondre aux besoins des élèves,
Selon les besoins des élèves et les spécificités des disciplines, les enseignants choisiront le type de ressources à proposer aux élèves, les modalités de travail et la fréquence des activités propres à l’expérimentation.

Voici quelques exemples d’activités qui peuvent être proposées en lien dans/Hors classe :
◦ des ressources vidéos à regarder en amont pour préparer un travail ( première approche, exemples, explications préparatoires …) visant à faire émerger des questionnements chez les élèves. Vidéo accompagnée ou pas d’un questionnaire ou d’une vérification du travail ( QCM en ligne, trace écrite dans le cahier …).
◦ des ressources vidéos adaptées aux besoins des élèves permettant une pédagogie différenciée ( proposer à des élèves ne maîtrisant pas certaines compétences du palier 2 de regarder ces ressources ou à d’autres d’aller plus loin dans la réflexion ).
◦ des activités d’entraînement ou de remédiation ( QCM, devoirs en ligne oraux ou écrits, serious game …) permettant à l’élève de s’auto-évaluer et au professeur d’avoir une vision plus fine des acquis et besoins de ses élèves pour adapter ensuite son enseignement.
◦ des échanges par mail via la messagerie institutionnelle pour accompagner les élèves dans leur travail, les motiver ou leur offrir des solutions d’étayage.
◦ des ressources méthodologiques proposées aux élèves ( à faire réaliser par les élèves ou à trouver ) et à visionner si besoin.

Le titre de notre expérimentation sera désormais :
« Une pédagogie continue et connectée :
des élèves actifs et investis dans et hors la classe grâce au numérique »

Projections pour l’année prochaine :
◦ diffuser plus largement le fonctionnement de cette expérimentation aux collègues sous forme de vidéos à distance ou lors de concertations, réunions.
◦ proposer, à tout collègue intéressé, de rejoindre l’expérimentation et de tester la pédagogie inversée sans se limiter à un niveau.
◦ accompagner davantage les collègues au début de l’année dans leur démarche de scénarisation et de création de supports.
◦ former les assistants pédagogiques et les professeurs prenant en charge les élèves sur les temps Hors-classe aux usages du numérique dans le cadre de la pédagogie inversée.

o conseils au lecteur qui voudrait s’engager dans la même voie ou sur une voie connexe :
◦ Prendre le temps nécessaire pour se projeter et scénariser sa séquence
◦ Ne pas se focaliser sur la création de vidéos complexes et chronophages
◦ Ne pas se décourager si les premières séances ne se montrent pas concluantes
◦ Prendre le temps qu’il faut au début pour former les élèves à accéder aux ressources. On peut avoir l’impression, au début, de perdre du temps et de manquer d’efficacité. C’est au bout de quelques semaines ou mois que l’on voit un réel bénéfice en terme d’autonomie au travail.

o pistes de remédiation aux difficultés rencontrées :
◦ Poursuivre le développement des accès au numérique hors de la classe pour les élèves
◦ Faciliter les accès par l’utilisation plus répandue des plateformes de cours en ligne et exerciseurs.
o suggestion visant à améliorer l’efficience de l’action.
◦ Travailler par une pédagogie de projets pour donner du sens aux compétences transversales.
◦ Travailler en collaboration avec l’expérimentation des « Classes compétences » pour faire évoluer le projet

Annexe 1 : Exemple de séances inversées en technologie

Annexe 2 : exemples de séances inversées en français

Extrait du site du PARDIE de l’académie de Besançon : Fiche bilan « Classe inversée en 5e et collège REP+ » (10 pages)

Répondre à cet article