> 5 - TYPE DE DOCUMENT et D’ORGANISME > ETUDE UNIVERSITAIRE > Influence de la famille sur le parcours scolaire : l’impact de la fratrie (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Influence de la famille sur le parcours scolaire : l’impact de la fratrie (revue Économie et Statistiques)

24 juillet 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Quantifier l’influence totale de la famille d’origine sur le devenir scolaire et professionnel des individus
Béatrice Boutchenik, Clotilde Coron, Sébastien Grobon,
Céline Goffette et Louis‑André Vallet

Quelle est l’influence familiale sur les parcours scolaires et professionnels si l’on tient compte des caractéristiques de la fratrie ? Des chercheurs du Laboratoire de sociologie quantitative (Crest Grecsta) explorent cette question dans une étude publiée par la revue Économie et statistique de l’Insee (n°477, juillet 2015). Ils qualifient cette influence de "cohésive", dans la mesure où "elle amène les parcours des membres de la fratrie à se ressembler." Habituellement, seules les données relatives aux parents (diplômes, professions) sont prises en compte dans les travaux de recherche sur ce thème.

Premier constat, l’influence familiale "cohésive" s’avère plus forte pour les binômes fraternels de même sexe que pour ceux de sexes différents. À noter, elle est encore plus marquée pour deux soeurs que pour deux frères. Son impact est évalué à 60% pour deux soeurs, 56% pour deux frères et 52% pour des binômes mixtes en termes de niveau d’études et à respectivement 39%, 35% et 29% concernant la position sociale. Ce résultat pourrait notamment s’expliquer par une socialisation fraternelle "plus importante entre les membres de même sexe", avancent les auteurs de l’étude.

Une "évolution de l’éducation parentale au cours du temps"

L’influence familiale "cohésive" sur le parcours scolaire dépend aussi de la différence d’âge dans la fratrie : son poids est estimé à 59% si l’écart d’âge est inférieur ou égal à 5 ans, 51% s’il est compris entre 6 et 9 ans et 44% s’il se situe entre 10 et 15 ans. Les chercheurs proposent plusieurs pistes d’explication : une socialisation fraternelle "facilitée par la proximité en âge" et une "évolution de l’environnement familial et des caractéristiques de l’éducation parentale au cours du temps".

Autre facteur à prendre en compte : l’hétérogénéité des diplômes des parents. Ainsi, l’influence familiale explique 56% des parcours scolaires pour les binômes fraternels dont les parents présentent le même niveau d’études, contre 46% pour les binômes dont les parents ont une différence de niveau d’études comprise entre 1 et 2 ans. Ce pourcentage s’établit à 42% seulement lorsque l’écart d’éducation est plus élevé. "Les disparités intrafamiliales en termes de capital culturel participent d’une moindre ressemblance des parcours dans la fratrie, conformément à ce que montrent les enquêtes qualitatives de Bernard Lahire (1995)", notent les auteurs.

L’étude

Extrait de touteduc.fr} du 21.07.15 : Influence de la famille sur le parcours scolaire : l’impact de la fratrie (Revue Economie et statistiques)

Répondre à cet article