> 6 - ACTEURS et POSITIONS > POSITIONS (rubriques) > Positions syndicales > Mouvement 2015. Le SNES dénonce l’attribution par des jurys de principaux et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Mouvement 2015. Le SNES dénonce l’attribution par des jurys de principaux et IPR dans certaines académies de fortes bonifications à des demandeurs de poste en REP+

2 juillet 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...]
Ensuite, qu’à chaque étape du processus, les élus du SNES-FSU, majoritaires dans les commissions paritaires, ont veillé à ce que l’égalité de traitement soit la règle. Nul passe-droit, nul « piston » : hors mouvements spécifiques, les affectations se font au barème et chacun a pu vérifier à l’issue des mutations que le poste qu’il demandait et pas obtenu a été attribué à quelqu’un qui avait un barème supérieur au sien.

Pour autant, s’agissant des affectations en établissements classés REP+, la dernière étape du processus fut marquée par de bien étranges pratiques de certains recteurs. En contravention avec la note de service ministérielle publiée au BO du mois de novembre, dans certaines académies ont été mis en place des « jurys » composés de chefs d’établissement et d’IPR en charge d’attribuer de fortes bonifications à des demandeurs de postes en REP+.
On cherche vainement ce qui justifie de telles pratiques, l’échec manifeste qu’a connu une telle procédure pour les établissements ÉCLAIR n’aura donc pas servi de leçon. Cerise sur le gâteau, dans cette entreprise, on a vu le ministère consentir, au nom de l’autonomie des recteurs, à ce qu’il soit dérogé de façon manifeste aux règles qu’il a lui-même édictées.

Extrait de m.facebook.com du : https://m.facebook.com/SNESFSU/phot...

Répondre à cet article