> 6 - DISPOSITIF > VIE SCOLAIRE (climat, décrochage, pauvreté, rythmes, santé) > DECROCHAGE > Décrochage (Position Protestation) > Faire baisser le redoublement : une des priorités du CNESCO, qui donne en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Faire baisser le redoublement : une des priorités du CNESCO, qui donne en exemple 4 collèges en éducation prioritaire à Paris

1er septembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Lutter contre les difficultés scolaires : le redoublement et ses alternatives ?

Le 28 août 2014, le Cnesco a organisé une conférence de presse de rentrée au Collège Louise Michel (Paris). Sa présidente Nathalie Mons professeure de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise, a plus particulièrement présenté la future conférence de consensus que le Cnesco mettra en oeuvre, avec l’Institut Français de l’Education, sur le thème « Lutter contre les difficultés scolaires : le redoublement et ses alternatives ? ».

A cette occasion, il a exposé des extraits du futur rapport « Le redoublement : une aide à la réussite scolaire ? » qui sera publié à l’automne 2014 et remis au jury et à la centaine d’établissements scolaires de la conférence de consensus. Ce sera la première fois que les travaux des chercheurs, les expériences des praticiens et les avis des décideurs seront partagés afin d’aboutir à des conclusions scientifiques qui seront largement diffusées dans la communauté éducative grâce à des partenariats multiples. Ces conférences permettront à la fois d’aider les parents dans leur rôle d’éducateur et d’éclairer les acteurs de terrain de l’éducation dans leurs pratiques. [...]

Avec dossier de presse et des extraits du rapport

Extrait de cnesco.fr : Le dossier CNESCO

 

Les chercheurs peuvent-ils changer l’Ecole ? C’est le défi que relève le Cnesco (Conseil national d’évaluation du système scolaire) en s’attaquant au redoublement sur tous les fronts. Championne mondiale du redoublement, la France tient à cette pratique qui rassure les parents et maintient l’ordre scolaire. Pour changer les choses, le Cnesco mise sur des stratégies d’information innovantes. Car s’attaquer au redoublement peut causer beaucoup de déni et même de désarroi...

[...] Peut-on faire diminuer le taux de redoublement ? De fait les travaux du Cnesco montrent qu’il a déjà beaucoup reculé. Dans presque tous les pays européens on organise un rattrapage en fin d ’année scolaire pour l’éviter.
En France certains établissements ont particulièrement réussi à le faire reculer. Le Cnesco donne en exemple 4 collèges de l’éducation prioritaire du 19ème arrondissement parisien. Christine Mengin, principale du collège Louise Michel, a fait passer le taux de redoublement de 7 à 1% en fin de 3ème en travaillant sur les difficultés des élèves. Une aide individualisée financée sur fonds européen (FSE) permet un suivi efficace et individuel des élèves en difficulté sur la base d’un diagnostic posé par les enseignants. Ces élèves sont aussi suivis par des dispositifs locaux en dehors du collège. Mais pour faire reculer le redoublement "on communique énormément avec les parents", confie C Mengin

Extrait de cafepedagogique.net du 29.08.14 : Le Cnesco à l’assaut du redoublement

 

[...] Cette conférence de presse a été l’occasion pour Marie-Christine Mengin, la principale du collège Louise Michel d’expliquer comment, avec ses collègues de trois autres établissements du 10ème arrondissement de Paris, elle a entrepris d’élaborer des alternatives au redoublement, avec une identification des élèves en difficulté et la mobilisation des intervenants, dont des enseignants retraités, les parents, les équipes médico-sociales, la Ville via son dispositif "Action collégien", les associations étudiantes, l’AFEV ou Zup de co, et des dispositifs comme "Accueil Pelleport" qui réunit l’Etat, la Ville et la CAF pour le soutien aux parents.
Elle insiste sur l’importance de l’individualisation de l’aide et de la coordination des acteurs. Hors classe de troisième, le redoublement a disparu en deux ans ; en troisième, il a diminué de plus de moitié, mais il subsiste du fait des stratégies d’évitement de la voie professionnelle, malgré l’échec constaté des élèves que leurs parents inscrivent dans cette perspective. "Au début de l’année, ils ont de meilleurs résultats qu’au cours de leur première troisième, mais leurs notes s’effondrent ensuite." Reste aussi à savoir quelle est la suite de leurs études. D’où l’importance de disposer d’études longitudinales fines, comme le souligne Michel Lussault.

Extrait de touteduc.fr du 28.08.14 : Quelles sont les alternatives au redoublement ? quelles sont ses fonctions ? Le CNESCO et l’IFE organisent une conférence de consensus

 

Voir aussi :
"Les inégalités scolaires d’origine territoriale" figurent parmi les thématiques prioritaires des orientations stratégiques du CNESCO (Conseil national d’évaluation du système scolaire), qui invite les enseignants à prendre contact avec lui

La lutte contre les inégalités scolaires et territoriales parmi les priorités du Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco)

Répondre à cet article