> AGENDA > Archives Agenda 2014 > Le programme des formations (octobre 2013-février 2014) du centre Alain (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le programme des formations (octobre 2013-février 2014) du centre Alain Savary (IFE)

17 juillet 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les formations du Centre Alain Savary, organisées dans le cadre de l’IFE, sont accessibles gratuitement aux cadres, formateurs, chefs d’établissements, inspecteurs, coordonnateurs, enseignants qui souhaitent y participer.

Les modalités d’autorisation d’absence et les modalités de prise en charge de vos frais sont à envisager avec votre autorité de tutelle.

Programme prévisionnel

-  Organiser une formation hybride (1 et 2 octobre 2013)
A l’heure où se développe la demande institutionnelle d’organiser des parcours de formation articulant le présentiel et le à distance, la notion d’ « hybride » se substitue-t-elle à celle « d’alternance » ? A quelles conditions, pour les formateurs comme pour les stagiaires, la conception et la mise en œuvre de ce type de formation est-elle possible, utile, efficace, à la fois pour le travail en réseau et la construction de la professionnalité ?
La formation articulera échanges d’expériences, construction et utilisation d’outils, points de vue théoriques.

- Parents, acteurs de la scolarité (du 16 au 18 octobre 2013)
La rencontre entre certains parents et les professionnels de l’école ne va pas de soi. "Adopter une posture professionnelle envers les familles implique une capacité à envisager plusieurs modèles parentaux dans l’accompagnement de la scolarité des élèves" (Lahire 1995, Périer 2005 2007). La formation et les espaces professionnels s’emparent progressivement de la question : à quelles conditions un professionnel de l’école peut-il prendre en compte les « diversités parentales scolaires » pour atteindre le même but de la réussite pour tous ses élèves ?
La formation sera l’occasion de présenter des initiatives concrètes, et de construire des maquettes de formations locales à mettre en œuvre sur les territoires de participants.

- Arts et école dans l’Education Prioritaire (14 et 15 novembre 2013)
Les ministères de la Culture et de l’Education Natinale proposent un « parcours culturel et artistique ». A quelles conditions les partenariats peuvent se construire, et quel impact ont-ils sur la professionnalité des enseignants et des « intervenants » ? Avec quelle efficacité pour les élèves qui ont le plus besoin de l’Ecole, notamment en Education Prioritaire ? La formation articulera présentation des nouveaux textes de référence, comptes-rendus d’expériences, controverses théoriques et ateliers.

- La discrimination à l’école, de quoi parle-t-on ? (25 et 26 novembre 2013)
Dans un contexte marqué par une évolution importante des politiques éducatives, cette formation sera l’occasion de revenir sur les questions auxquelles sont confrontés les acteurs du système éducatif français, en tension entre le principe d’égalité affichée de l’Ecole et les inégalités produites par son fonctionnement réel. La formation sera l’occasion de clarifier la notion de discrimination et de voir de quelle manière elle nous permet de regarder les inégalités scolaires. Une attention particulière sera portée sur les normes et les processus qui peuvent différencier les élèves et produire des catégories (d’origine sociale et/ou ethno-raciale et de sexe) ainsi que sur les leviers permettant de dépasser ces obstacles.

- Former avec Neopass : quels dilemmes pour les formateurs ? 27-28 novembre 2013 et 10-11 avril 2014 (deux sessions)
Avec le développement des ressources mises en ligne par la plateforme NéoPass@ction, concernant l’entrée dans le métier des enseignants du premier et du second degré, se pose la question de l’utilisation de ces ressources par les formateurs. Dans un contexte où les évolutions de la formation initiale et continue questionnent les identités et les pratiques professionnelles des formateurs, cette formation s’intéressera notamment :
- au transfert des méthodologies de recherche à la formation : quelles questions vives ? Quelles hybridations ? Quelles controverses entre les différentes théories de l’activité mobilisées ?
- à la mise en œuvre concrète par les formateurs des dispositifs : quels usages des ressources ? Selon quelles ingénieries ? Avec quelles évaluations ? Avec quelle déontologie ?
Elle montrera, par exemple, comment et à quelles conditions la vidéo-formation peut s’avérer opérationnelle pour une équipe de circonscription (inspecteur et conseillers pédagogiques) qui doit notamment composer avec les tensions inhérentes à ses missions d’évaluation et de formation.

- Petite enfance et scolarisation : quelles questions vives ? 20-21 janvier 2014
La scolarisation des enfants jeunes est présentée par le ministère de l’Education Nationale comme un axe fort de sa politique pour réduire les inégalités scolaires. Mais que sait-on sur les difficultés actuelles dans la construction de ce moment charnière dans la scolarisation des élèves, et des moyens de les surmonter ? En quoi ce type de volonté politique impacte les métiers ? Quelles nouvelles collaborations sont à construire, à la fois entre professionnels et entre les savoirs de la recherche ?
La formation articulera présentations de paradimes de recherche et témoignages d’expériences concrètes.

- Plus de maîtres que de classes en primaire : quel accompagnement pour la réussite du projet ? 3 et 4 février 2014
Le dispositif affiché par le ministère comme une priorité nationale est en cours de déploiement dans les départements, souvent prioritairement sur les territoires de l’Education Prioritaire. Il donne lieu, suivant les situations locales, à diverses modalités de mise en œuvre, accompagnées par les circonscriptions et les réseaux de formateurs selon des dispositifs très variables d’un département à l’autre.
Ce séminaire, ouvert aux pilotes, inspecteurs, formateurs, coordinateurs, enseignants sera l’occasion de construire les conditions de la réussite du dispositif, en s’appuyant à la fois sur la mutualisation des expériences locales et sur l’analyse réelle du travail des enseignants dans ce nouveau contexte professionnel. Il aura aussi pour but la poursuite de la construction de ressources utiles aux formations engagées.

- Piloter en EP : quelles collaborations, pour quelles priorités ? 24- 25- 26 mars 2014
Quel pilotage institutionnel au niveau académique et départemental ? Quelles sont les spécificités et les tensions du travail des pilotes en Education Prioritaire ? Comment s’inscrire, à chaque niveau, dans la « relance » de l’Education Prioritaire ? Comment concilier logique d’établissement et logique de Réseau (entre écoles, collège voire lycées) ? Sur quelles priorités construire un pilotage partagé au niveau local ? Comment rendre efficient le travail inter-métiers ? En lien avec la politique de la Ville, quelles coopérations construire entre les institutions au niveau local, mais aussi au niveau départemental et académique ?

La formation, organisée par le Centre Alain-Savary, sera l’occasion de faire le point sur les différents travaux de recherche en les croisant avec les expériences de terrain. Il s’agira de dégager des pistes de réflexion et d’action pour les pilotes (correspondants académiques, IA-IPR, CAREP, DASEN, IEN, chefs d’établissements) et les métiers intermédiaires de l’Education Prioritaire (coordonnateurs-secrétaires du comité exécutif, conseillers pédagogiques, enseignants surnuméraires, préfets des études) au moment où vont se mettre en oeuvre la refonte de la Politique de la Ville, de l’Education Prioritaire et des politiques d’intégration.

- Les enjeux de la prise en compte de la diversité langagière à l’Ecole 7, 8, 9 avril 2014
Comment construire une culture langagière commune qui prenne en compte la diversité des profils sociaux et des répertoires communicatifs des élèves ? Dans quels buts, à quelles conditions et selon quelles modalités ? À partir d’une large palette d’exemples de contextes, de pratiques professionnelles et de propositions didactiques, il s’agira d’examiner différentes modalités existantes d’interprétation et de prise en compte, à et par l’École, de la diversité linguistique, des normes et des variations socio-langagières. Cet examen conduira, d’une part, à mieux cerner le rôle dévolu aux langues et au langage à l’École dans la construction des différences, voire dans la production d’inégalités sociales et / ou scolaires et, d’autre part, d’envisager des pistes d’action pour que l’École contribue à réduire ces inégalités. Les apports de la recherche pour cette formation s’inscriront dans les champs des sciences du langage, de la sociologie et des sciences de l’Éducation et seront confrontés à la réalité des métiers.

Extrait de centre-alain-savary.ens-lyon.fr Les formations 2013-2014 du centre Alain Savary. Programme

Répondre à cet article