> 5 - TEXTES ET RAPPORTS OFFICIELS, ÉTUDES, ANNUAIRES... > RAPPORTS OFFICIELS > Rapports internationaux : Ocde (Pisa), Union europ., Unesco... > OCDE : Les écarts de performances scolaires entre enfants d’immigrés et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

OCDE : Les écarts de performances scolaires entre enfants d’immigrés et natifs sont beaucoup plus importants en France qu’ailleurs. Mais la proportion de filles d’immigrés diplômées du supérieur (43%) est au-dessus de la moyenne de l’OCDE (35%)

5 décembre 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Mieux vaut s’appeler Aïcha qu’Ahmed... On le sait grâce à Pisa : en France les résultats scolaires des jeunes issus de l’immigration sont nettement plus faibles que ceux des jeunes autochtones. Une nouvelle étude de l’OCDE, publiée le 3 décembre, sur l’intégration des immigrés dans les pays membres de l’Organisation, souligne l’importance du genre dans l’échec scolaire des jeunes issus de l’immigration en France.

Ce que montre la nouvelle étude de l’OCDE c’est que la réussite scolaire des immigrés varie aussi selon le genre. L’écart entre les genres est presque le double pour les immigrés que celui que l’on observe dans la société française. Alors que les garçons immigrés réussissent nettement moins bien que les garçons autochtones, les filles issues de l’immigration ont des résultats scolaires assez proches des autochtones. On a là une réalité qui interroge la façon dont l’Ecole traite les genres et pas seulement la ghettoïsation sociale de nos banlieues.

Extrait de cafepedagogique.com du 04.12.12 : Immigration : En France, tout dépend du genre

Répondre à cet article