> VIE SCOLAIRE : Climat, Décroch., Internats, Rythmes, Santé > CLIMAT SCOLAIRE > Climat (Déclarations gouvernementales) > ZSP et ZEP : les 15 premières "Zones de sécurité prioritaires" créées par le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

ZSP et ZEP : les 15 premières "Zones de sécurité prioritaires" créées par le ministère de l’Intérieur concernent 24 villes, dont 5 ne sont pas en éducation prioritaire et 7 sont (seulement) en RRS

6 août 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les quinze premières zones de sécurité prioritaires (ZSP) promises par le ministre de l’Intérieur ont été révélées hier. Objectif : mener des actions ciblées dans ces quartiers pour enrayer la délinquance qui les mine.

Extrait de leparisien.fr 04.08.12 : La liste des villes que l’Etat veut sécuriser

 

[...] À ce jour, quinze zones ont été désignées car s’y déroulent une ou plusieurs formes de délinquance retenues comme critères de sélection (voir carte). Parmi eux, les vols avec violence, les atteintes ou outrages aux représentants des forces de l’ordre, les dégradations de biens publics, les cambriolages, le trafic de stupéfiant… À l’occasion de cette première sélection, Beauvau a voulu établir un échantillon représentatif des diverses formes de délinquance existant en France. Cela va de la cité sensible de banlieue tombée sous la coupe de bandes au secteur rural confronté aux cambriolages (voir ci-dessous).

Pour le lancement de ce dispositif, l’Intérieur a souhaité avoir la main sur cette première sélection en se servant des données de la police nationale et de la gendarmerie nationale. Par la suite, ce sont les acteurs locaux (élus, préfets…) qui feront le choix des autres zones.

Extrait de lefigaro.fr du 05.08.12 (avec la carte détaillée des quartiers et les types de délinquance) : Zones de sécurité prioritaires. Le difficile pari de de manuel Walls

 

Les 15 zones prioritaires se situent dans les 14 départements suivants : la Seine-Saint-Denis : (Saint-Denis : quartiers centre ville, basilique), (Saint-Ouen : Cité Gordon, cité du 8 mai 1945, Soubise, Dahenne, Schmidt, Paul Vaillant, 32 rue Emile Zola), Paris (Paris XVIIIe : quartier Château rouge), les Yvelines (Mantes-la-Jolie : Val Fourré, Mantes-la-Ville : les Merisiers), l’Essonne (la cité des Tarterêts à Corbeil-Essonnes), la Somme (Amiens : quartier nord), le Nord (Lille ; quartier Moulins), l’Oise (Méru et Chambly), la Moselle (Fameck et Uckange), le Bas-Rhin (Strasbourg : le Neuhof), le Rhône , (Lyon IXe, quartier de la Duchère), les Bouches-du-Rhône  : quartiers nord de Marseille (IIIe, XIIIe, XIVe, XVe et XVIe), Gardanne et Bouc-Bel-Air, le Gard (Vauvert et Saint-Gilles), l’Hérault (Lunel et Mauguio) et la Guyane (Cayenne, Matoury, Remire-Montjoly).

Synthèse de différents articles

 

L’État, depuis une quarantaine d’années, a la furieuse manie de vouloir absolument partager le territoire en « zones » par le biais d’acronymes plus ou moins ésotériques. À croire que nos brillants technocrates ont oublié que dans le langage vernaculaire, le terme, certes un peu daté, est franchement péjoratif…
Après les ZUP, les ZAC, les ZEP, les ZUS, les ZRU, les ZFU et autres ZRR, voici donc les Zones de sécurité prioritaires (ZSP) de M. Valls.

Extrait de lunion.presse du 06.08.12 : Encore une zone !

 

Note du QdZ : La géographie des ZSP ne recouvre que partiellement celle de l’éducation prioritaire.
Ainsi, ne sont pas en éducation prioritaire les villes de Gardanne et Bouc Bel Air (Bouches-du-Rhône), Maugio (Hérault), Vauvert (Gard), Chambly (Oise).
Ne concernent que des RRS les villes de St Ouen (Seine-Saint-Denis), Lunel (Hérault), St Gilles (Gard), Fameck (Moselle), Lyon 9ème, Mantes-la-Ville (Yvelines), Remire-Montjoly (Guyane).

Répondre à cet article