> ACTES DEBATS / PRODUCTIONS OZP > Les Journées OZP (Actes) > Journée OZP 2012. Atelier "Innovation et évolution des pratiques et des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Journée OZP 2012. Atelier "Innovation et évolution des pratiques et des métiers dans les établissements scolaires"

11 juin 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Journée nationale OZP, 2 juin 2012

Atelier n° 3

"Innovation et évolution des pratiques et des métiers dans les établissements scolaires

Animateur : François-Régis Guillaume
membre du bureau de l’OZP

La création des professeurs référents 2006 et celle des préfets des études en 2010 ont elles marqué une avancée significative en éducation prioritaire ?
Cet atelier a permis aux acteurs présents, issus de différentes régions et de différents métiers en lien avec l’Education Prioritaire, d’échanger sur leurs pratiques, leurs difficultés et leurs réussites.
Les notes ci-dessous essaient de donner un aperçu des échanges et des questionnements...

- Qu’est-ce que permet la présence des personnels supplémentaires dans les réseaux ?

- Le recul de 30 ans de ZEP permet de dire que ce qui a le plus manqué ce sont les espaces de formation et de pensée autour du métier.

- Repérage des innovations : C’est d’abord une opération de "com", mais où est le réel accompagnement formatif de la réflexion collective ?

- Les personnels supplémentaires permettent de faire du lien mais cela se heurte au turn-over trop important des enseignants.

- On ressent le besoin d’un accompagnement formatif en didactique et en analyse de la pratique pédagogique.

- L’évolution des pratiques ne concerne pas que les enseignants mais aussi les IA-IPR, les IEN, les chefs d’établissement. Il ne faut pas laisser les équipes se débrouiller toutes seules !

- Qui pourrait faire cet accompagnement formatif ? Des CAREP ayant des formateurs formés ? Les conseillers pédagogiques ? Ne faut-il pas profiter de la mise en place des masters de formation de formateurs ?

- Pour relancer la réflexion et l’envie de bouger sur le terrain, il faut d’abord restaurer la confiance.

- Le glissement de la fonction de coordonnateur ZEP à celle de secrétaire du comité exécutif n’a-t-elle entraîné une perte de la fonction partenariale et pédagogique ?

- Derrière les textes officiels, on constate dans la réalité une grande diversité des fonctions des métiers intermédiaires liés à l’éducation prioritaire (référents, coordonnateurs/secrétaires de comité exécutif, préfets des études)

Un participant propose une une définition de CLAIR = Cadrer Libérer Accompagner Impliquer Réconcilier

Compte-rendu rédigé par Stéphane Kus, coordonnateur RRS à Saint-Priest (Rhône)

Répondre à cet article